Pendant l’été 2016, plusieurs victimes des attentats du 13 novembre à Paris ont participé à une grande étude clinique, intitulé Paris Mémoire Vive, visant à atténuer les conséquences psychiques du stress post-traumatique.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer
+1