Comment transformer votre souffrance en force ?

Comment transformer votre souffrance en force ?

par | Fév 2, 2021 | Mieux-être, Premiers secours psychologiques pour les adultes | 0 commentaires

emplacement fenêtre

Bienvenue sur ComMemories ! Si vous êtes nouveau ici vous voudrez sans doute recevoir votre accès à la Masterclass Coaching " 5 Etapes Décisives pour Guérir ses Blessures Emotionnelles, se Libérer de son Passé et Transformer sa Souffrance en Force pour Construire la Vie que l’on Désire " : cliquez ici pour le recevoir gratuitement. 

Merci de votre lecture et à très vite sur ComMemories !

Je ne connais personne qui n’est jamais traversé des épreuves dans sa vie, qui n’est jamais souffert et pour qui la vie a toujours été simple. Sachez une chose : les épreuves font partie de la vie et vous pouvez vous en relever. Ca ne se fait pas du jour au lendemain, c’est quelque chose qui peut prendre du temps. Mais il est possible de transformer votre souffrance en force et je vais vous expliquer comment.

1. Laissez le temps vous aider à guérir.

La première chose que je tiens à vous dire c’est qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de se remettre d’une épreuve, pour guérir ses blessures et pour transformer sa souffrance en force. Il n’y a pas non plus de temps idéal. Certaines personnes vont mettre plusieurs mois, d’autres plusieurs années. Personnellement, j’ai mis un peu plus de deux ans pour me remettre du stress post-traumatique. J’ai pris mon temps, j’ai passé plusieurs paliers à mon rythme, en apprenant à me respecter et surtout à ne pas me juger. Je pense que vous avez déjà entendu ça un jour : « Laisse faire le temps, le temps t’apaisera, il ou elle a besoin de temps pour se sentir mieux, etc. ». Il y a quelques années, je détestais ce genre de phrase, car j’étais persuadé que le temps n’apaiserait rien. En fait, j’avais tort.

Le temps nous aide à digérer les choses, à mieux nous connaître et surtout nous aide à choisir ce que l’on veut faire maintenant. Le temps est nécessaire dans tout processus de guérison, qu’il soit émotionnel ou physique. Avez-vous déjà vu une personne se faire opérer d’une jambe ressortir un jour après l’opération sur ces deux jambes, sans béquille et prêtes à aller courir un marathon ? Je pense que la réponse est non. Quand on se fait opérer d’une jambe, généralement on a des béquilles pendant plusieurs semaines, dans certains cas plusieurs mois. Guérir ne se fait pas en 24h. La guérison peut prendre du temps et varie d’un individu à un autre. Certaines personnes se remettent plus vite que d’autres. C’est exactement la même chose pour vos blessures émotionnelles.

2. Choisir de vivre en acceptant votre souffrance ou en l’ignorant.

Vous allez pouvoir ensuite faire un choix : soit vous continuez de vivre le reste de votre vie en tant que victime, en vous plaignant tout le temps, et en ne cherchant pas à construire quelque chose de positif dans votre vie (j’ai personnellement connu des personnes comme ça). Ou alors, vous choisissez de faire face à vos blocages, vos peurs et d’accepter ce qui s’est passé et surtout de vous baser sur votre souffrance pour grandir, évoluer et devenir la meilleure version de vous-même pour construire quelque chose de positif dans votre vie. Rappelez-vous d’une chose : les meilleurs capitaines ne sont pas formés sur des mers ou des océans constamment calmes. Les meilleurs capitaines forgent leurs compétences lors des tempêtes, des ouragans, lorsque les vagues se déchaînent. C’est dans ces moments-là que leur résilience, leur persévérance et leur habilité d’accepter la situation leur permet de mieux la gérer et d’en sortir grandi. Grâce à ce qu’ils ont vécu sur les mers, ils sont maintenant préparés pour affronter d’autres tempêtes qui pourraient survenir.

3. Transformer votre souffrance en force.

Mon dernier conseil, c’est de vous dire que vous avez toujours le choix. Vous pouvez choisir de transformer votre souffrance en une énergie positive ou l’utiliser en énergie négative pour détruire les autres, mais aussi vous-même. Le choix vous appartient. Je tiens quand même à vous donner quelques exemples. Imaginons pour commencer qu’un entrepreneur soit tombé sur de mauvaises personnes. Il a perdu beaucoup d’argent, il a peut-être même fait faillite. Et pourtant il a décidé de se relever et d’utiliser ce qu’il a traversé en force. Maintenant, il est devenu coach business et il aide les entrepreneurs à bien s’entourer pour créer ou agrandir leur business.

Autre exemple (le mien). Je connais la violence depuis l’enfance. J’ai vécu avec un père violent. Une fois adulte, j’ai connu la dépression et le burnout. J’ai également développé un trouble de stress post-traumatique suite à un attentat à Londres en 2017. J’ai galéré pour me remettre de tout ça. Pourtant, avec du temps j’ai réussi et j’ai choisi d’utiliser ce que j’ai traversé en énergie positive pour aider les autres et aujourd’hui je suis coach de vie, plus précisément coach en libération émotionnelle. J’aide les hommes et les femmes à guérir leur blessure émotionnelle, à se libérer de leurs peurs, de leurs blocages et à transformer leur souffrance en force pour propulser leur vie à un autre niveau. On pense souvent que les choses négatives qui nous arrivent dans notre vie sont une fatalité et que nous n’avons d’autre choix que de vivre malheureux pour le reste de notre vie. C’est faux. Le bonheur c’est un choix. Sachez que vous êtes libre de choisir le chemin que vous souhaitez emprunter dans votre vie et que vous êtes la seule personne qui puisse décider de transformer sa souffrance en force.

4 Partages
Partagez4
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez