Quoi dire pour aider l’un de mes proches en souffrance émotionnelle ?

Quoi dire pour aider l’un de mes proches en souffrance émotionnelle ?

par | Fév 18, 2021 | COVID-19, Premiers secours psychologiques pour les adultes | 0 commentaires

emplacement fenêtre

Bienvenue sur ComMemories ! Si vous êtes nouveau ici vous voudrez sans doute recevoir votre accès à la Masterclass Coaching " 5 Etapes Décisives pour Guérir ses Blessures Emotionnelles, se Libérer de son Passé et Transformer sa Souffrance en Force pour Construire la Vie que l’on Désire " : cliquez ici pour le recevoir gratuitement. 

Merci de votre lecture et à très vite sur ComMemories !

La souffrance émotionnelle est une souffrance psychologique liée aux émotions. Quand l’un de nos proches se sent mal et souffre, nous voulons l’aider à se sentir mieux, chercher à comprendre ce qu’il se passe, à comprendre la source de son mal-être. Mais parfois on ne sait pas quoi dire, on a peur de leur parler, peur de mal dire les choses, peur de dire quelque chose qui pourrait empirer leur état alors que tout ce qu’on veut, c’est les aider. Aujourd’hui, je vous explique ce que vous pouvez dire pour aider votre proche en souffrance psychologique.

1. « Tu peux compter sur moi ».

Quand on souffre psychologiquement, on peut se sentir très seul. On peut se sentir abandonné de tous, avoir l’impression que personne ne nous comprend et que nous sommes renfermés avec notre souffrance. Ça peut paraître une phrase toute simple, mais le simple fait de dire : « tu peux compter sur moi, je suis là pour toi si tu as besoin de quoi que ce soit, si tu as besoin de parler, si tu te sens mal même au milieu de la nuit, tu peux m’appeler et je viendrai » peut faire toute la différence. Certaines personnes en souffrance psychologique peuvent vraiment avoir l’impression qu’elles sont seules au monde et qu’elles ne peuvent compter sur personne. Il est donc très important de leur dire qu’elles peuvent compter sur vous.

2. « Ce que tu traverses en ce moment est difficile ».

Avec ce genre de phrase, vous reconnaissez que la personne souffre. Il peut nous arriver de dire : « Ce n’est rien, ça va passer, c’est juste une petite phase difficile ». Sauf qu’une dépression, un burnout, un traumatisme, ce n’est pas une petite phase difficile. C’est quelque chose de sérieux et ça ne passe pas du jour au lendemain. Il est primordial de reconnaître que ce que votre proche vit en ce moment est difficile. Et pour ça, il est très important de faire preuve d’empathie et de non-jugement, de savoir se mettre à la place de l’autre, et ce peu importe ce que cette personne a traversé. Le fait de dire des phrases comme : « Ce que tu traverses en ce moment, c’est difficile. Je comprends que tu te sentes mal en ce moment, que tu souffres », vont montrer que vous comprenez ce que votre proche traverse en ce moment, que vous vous mettez à sa place et que surtout vous ne l jugez pas pour ce qu’il ressent.

3. Valoriser la personne.

Quand on souffre psychologiquement, on peut se sentir impuissant, triste et voir tout en noir. Dans ces moments-là, c’est très compliqué pour une personne de voir les ressources qu’elle a en elle et qui peuvent l’aider à se sentir mieux, et ça, c’est quelque chose que vous allez pouvoir faire. Le but n’est pas de cirer les bottes de cette personne, ou d’inventer des qualités que cette personne ne possède pas, mais de lui rappeler que dans le passé elle a déjà réussi à surmonter des moments difficiles, qu’elle a des traits de caractère qui vont l’aider à se sentir mieux. Par exemple, vous pouvez lui dire : « Ça fait X années que je te connais, tu t’en es toujours sorti jusque-là. Tu es quelqu’un de courageux, de déterminé, tu ne baisses jamais les bras. Même s’il y a des moments où tu te sens mal, où tu ne sais pas quoi faire, tu as toujours trouvé une solution pour aller de l’avant, pour faire changer les choses dans le bon sens. Alors peut-être que maintenant tu te sens bloqué, peut-être que tu te sens trop mal pour voir toutes les qualités que tu as en toi, peut-être qu’en ce moment tu ne prends même plus soin de toi. Mais moi je crois en toi, je crois en tes qualités. Je sais que tu vas y arriver et je vais t’aider à y arriver ».

4. Parler de votre propre vécu.

Parfois, le fait de parler de sa propre expérience peut aider les autres à trouver des solutions, même si c’est avec une toute petite action. Le fait de dire : « Tu sais, il y a quelques années j’ai vécu un moment très difficile dans ma vie que peu de personnes connaissent. Je n’ai peut-être pas vécu la même chose que toi, mais j’ai vécu des moments difficiles dans ma vie et je comprends ce que tu ressens. Et voilà ce que j’ai fait pour m’en sortir… ». Si vous sentez que votre proche est ouvert à la discussion, parler de votre expérience tout en insistant sur le fait que ce n’est pas parce que ça s’est passé de telle façon pour vous que ça se passera pareil pour votre proche. Mais ça peut l’aider à trouver des solutions, lui donner de l’inspiration et passer à l’action pour aller mieux.

Pour résumer :

Pour aider votre proche en souffrance psychologique, vous devez :

  • n°1 : lui dire qu’il peut compter sur vous et votre soutien.
  • n°2 : valider ce qu’il ressent, en faisant preuve d’empathie et de non-jugement.
  • n°3 : le valoriser.
  • n°4 : parler de votre propre vécu.

Vous voulez aider votre enfant à mieux gérer ses émotions ?

Recevez le kit « J’apprends à gérer mes émotions », un kit simple, pratique et concret pour que vous puissiez aider votre enfant à mieux gérer ses émotions.
Cliquez ici pour en savoir plus

4 Partages
Partagez4
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez