Comment le covid m’a aidé dans mon développement personnel ?

Comment le covid m’a aidé dans mon développement personnel ?

par | Juil 8, 2021 | Mieux-être | 0 commentaires

emplacement fenêtre

Bienvenue sur ComMemories ! Si vous êtes nouveau ici vous voudrez sans doute regarder la Masterclass Coaching " 5 Etapes Décisives pour Guérir ses Blessures Emotionnelles, se Sentir Libre et Apaisé " : cliquez ici pour la regarder gratuitement. 

Merci de votre lecture et à très vite sur ComMemories !

En avril dernier, j’ai eu le covid. Plus précisément le variant anglais. Le but de cet article n’est pas de vous raconter comment j’ai vécu la maladie (je vais le faire un petit peu), mais les conséquences que ça a eues sur mon développement personnel et qui était très inattendu.

1. l’acceptation.

Dans plusieurs articles, je vous ai parlé que pour faire la paix avec son passé, pour guérir ses blessures émotionnelles et aller de l’avant, la première chose qu’il fallait faire c’était accepter. C’est quelque chose que j’ai moi-même dû faire par rapport à mon passé et que j’ai dû faire une nouvelle fois, pas pour une épreuve, mais pour une maladie : le covid. Ça peut paraître bizarre de parler d’acceptation par rapport à un virus et pourtant… Même si ce virus est invisible à l’œil nu, les dégâts qu’il fait dans le corps et les séquelles qu’il peut provoquer chez certaines personnes sont réels.

Les premiers jours, j’étais dans le déni en me disant que ça allait bien se passer, que j’étais plus forte que ce virus. Sauf qu’à un moment donné il, a fallu que je me rende à l’évidence : le covid était plus fort que moi et la seule chose que je pouvais faire c’était de l’accepter.

2 : le lâcher-prise.

L’acceptation est quelque chose que je fais maintenant très facilement dans ma vie. C’est différent pour le lâcher-prise. Une fois que j’ai passé la phase d’acceptation en me disant : « Ok tu as le covid. Ça ne sert à rien de rentrer dans un combat avec lui parce que de toute façon il sera plus fort que toi » j’ai lâché prise sur ce qui pouvait se passer. Il faut savoir que j’ai déjà été malade, j’ai déjà eu la grippe et j’ai déjà été cloué au lit. Avec le covid c’est différent parce que votre état de santé évolue heure par heure et que vous pouvez avoir des symptômes qui viennent et qui repartent, des nouveaux qui apparaissent, d’autres qui disparaissent. Avec le recul, je peux vous dire que si jamais je n’avais pas lâché prise j’aurais pété les plombs, car mon état évoluait d’heure en heure. Vous ne savez pas ce qu’il va arriver, vous n’avez aucune idée de comment vous allez être dans une heure, dans deux heures et c’est quelque chose qui fait très peur et qui est très angoissant.

Pourtant, j’ai décidé de lâcher prise et de laisser faire les choses, quitte à ce que je finisse à l’hôpital. J’avais cette éventualité en tête, car je suis asthmatique et j’ai décidé de lâcher prise en me disant que quoiqu’il arrive ça arriverait, que s’il fallait que j’aille à l’hôpital et bien que j’irai à l’hôpital. Il était hors de question que je sois crispé que je m’inquiète, je me sentais déjà assez mal physiquement et je ne voulais pas ajouter une charge mentale. Donc j’ai totalement lâché prise sur ce qui pouvait arriver et c’est ça qui m’a aidé à traverser cette période le plus sereinement possible, le fait de rester calme physiquement et mentalement. Même si je me sentais mal et que je souffrais physiquement, il y avait un calme intérieur qui régnait et qui m’a aidé à tenir la route.

3. la détermination.

La dernière chose que le covid m’a apporté sur le plan personnel c’est le renforcement de ma détermination. Une semaine après l’apparition des premiers symptômes j’étais persuadé que je me sentais mieux alors qu’en fait ça n’allait pas mieux et j’en ai très vite fait l’expérience. C’est d’ailleurs ça qui rend ce virus vicieux. Vous croyez que vous allez mieux alors qu’en fait non, c’est les difficultés qui commencent. Pourtant je n’ai rien lâché, j’ai continué à rester calme et à lâcher prise. Je précise que je ne fume pas, que je ne bois pas d’alcool et que je fais du sport 3 à 4 fois par semaine. J’ai une hygiène de vie saine et le fait de reprendre le sport derrière le pot vide ç’a été très compliqué. Pourtant je n’ai rien lâché. Si à un moment donné ça n’allait plus, j’arrêtais. J’étais très bienveillante envers moi, je me félicitais pour chaque effort et je continuais jour après jour à sortit de cette zone covid, à me challenger et à faire des efforts, malgré la fatigue. J’étais persuadé que cette fatigue allait resté avec moi plusieurs semaines, voire plusieurs mois et pas du tout. Elle est très vite partie. Comme quoi j’ai eu raison de persévérer. Je pense que le sport m’a énormément aidé à faire partir la fatigue et si je n’avais pas été déterminé, je n’aurais pas pu le faire.

Pour résumer :

Le covid m’a aidé à :

  • Accepter.
  • Lâcher prise encore plus qu’avant.
  • Renforcer ma détermination.

4 Partages
Partagez4
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez