4 erreurs à éviter pour mieux maîtriser ses émotions

4 erreurs à éviter pour mieux maîtriser ses émotions

par | Mar 4, 2021 | COVID-19, Mieux-être, Premiers secours psychologiques pour les adultes | 0 commentaires

emplacement fenêtre

Bienvenue sur ComMemories ! Si vous êtes nouveau ici vous voudrez sans doute regarder la Masterclass Coaching " 5 Etapes Décisives pour Guérir ses Blessures Emotionnelles, se Sentir Libre et Apaisé " : cliquez ici pour la regarder gratuitement. 

Merci de votre lecture et à très vite sur ComMemories !

Les émotions font partie de la vie. Nous sommes des êtres humains qui passent à l’action, mais également qui ressentent des émotions. Parfois, certaines émotions peuvent prendre le dessus et s’installer en nous, sans que l’on s’en aperçoive de façon consciente. Aujourd’hui, je vais vous parler de 4 erreurs à éviter si vous voulez apprendre à mieux gérer vos émotions.

Erreur n°1 : vouloir « contrôler » ses émotions.

Apprendre à mieux gérer ses émotions, ce n’est pas apprendre à contrôler tout ce que l’on ressent. Tout contrôler dans sa vie est quelque chose d’impossible, et c’est la même chose avec les émotions. Si vous partez avec l’objectif de vouloir absolument contrôler toutes les émotions, vous faites fausse route. Le but est d’apprendre à les reconnaître, à reconnaître les émotions positives des émotions négatives, pour ensuite faire partir les émotions qui vous font du mal (les négatives) et faire de la place pour celles qui vous font du bien (les positives). Il s’agit ici d’apprendre à mieux gérer ses émotions, être dans une meilleure maîtrise de ce que l’on ressent, sans tomber dans le contrôle.

Erreur n°2 : refouler ses émotions.

C’est une erreur que beaucoup de personnes font, que ce soit de façon consciente ou inconsciente. Le fait de refouler ses émotions, d’être dans le déni, ne va pas les faire partir. Au contraire, elles vont rester en vous et vous prenez le risque que ces émotions s’accumulent avec le temps (en particulier les émotions négatives). Sauf que trop d’accumulation signifie risque d’explosion, un peu comme une cocotte-minute qui se retrouve avec trop de vapeur et de pression. Si la vapeur ne sort pas par la soupape, il y a un risque d’explosion. Refouler ses émotions est inutile et peut vous faire plus de mal que de bien. Si vous voulez apprendre à mieux gérer vos émotions, il va être très important de leur faire face et de les nommer.

Erreur n°3 : ne pas nommer les émotions.

Si vous voulez faire face aux émotions que vous ressentez, il va falloir les nommer. Un peu comme quand on veut faire face à ses peurs. On sait que pour affronter ses peurs, il faut les nommer, poser des mots. C’est la même chose avec les émotions. Le problème, c’est qu’on a grandi dans une société où le fait de trop montrer ses émotions est mal vu. Si on entend des personnes rire, ça va passer. Par contre, si ces personnes sont beaucoup trop joyeuses, qu’elles rigolent un peu trop fort, là ça va commencer à déranger. Et que dire des émotions négatives. Voir une personne pleurer dans la rue peut nous mettre mal à l’aise. Pourtant il faut bien que ces émotions sortent et pour qu’elles sortent, il faut en parler et les nommer. Le fait de verbaliser ce que l’on ressent de négatif, voire de toxique, est la première étape pour s’en débarrasser.

Erreur n°4 : ne pas ressentir ses émotions.

Vous êtes un être humain. Ce qui veut dire que vous êtes une personne qui ressent des émotions. Et que vous le vouliez ou non, vous ressentez des émotions positives et négatives. Pour aller de l’avant, il faut savoir faire face à ses émotions négatives et surtout les ressentir. Encore trop peu de personnes passent par cette étape, car c’est quelque chose de douloureux. Ressentir des émotions négatives peut nous faire souffrir sur le moment. Pourtant, la douleur ne veut pas forcément vous faire du mal. La douleur est un signal de votre corps ou de votre mental qui vous dit que quelque chose ne va pas. Quand on tombe, qu’on se fait très mal à une jambe et qu’on a très mal, c’est un signal que votre corps vous envoie pour vous dire : « Tu es tombé, tu t’es fait mal, ce n’est pas normal. Tu t’es peut-être cassé quelque chose ou tordu le genou. Tu dois guérir. C’est pour ça que je t’envoie un signal de douleur, pour que tu puisses passer à l’action et te faire soigner ».

Quand vous avez mal à la tête, est-ce que vous restez toute la journée avec ce mal de tête ? Ou est-ce que vous allez prendre un comprimé pour faire passer la douleur ? Je pense que vous allez prendre un comprimé. Quand on a mal quelque part, c’est normal de prendre soin de son corps, de prendre un médicament ou d’aller voir son médecin. Alors pourquoi quand vous avez mal sur le plan émotionnel, vous ne faites pas la même chose ? Vous imaginez si on faisait pareil avec notre corps ? Vous imaginez rester dans le déni malgré la douleur physique que vous ressentez ? Alors que si ça se trouve, vous vous êtes tordu le genou ou vous vous êtes peut-être cassé une jambe. Vous imaginez pouvoir guérir d’une jambe cassée dans le déni ? Avec votre mental et vos émotions, c’est la même chose. Bien sûr que la douleur fait mal. Sauf qu’à un moment donné, si vous voulez vraiment aller de l’avant, et construire la vie dont vous rêvez, il va être très important de faire face à ce qui vous fait souffrir pour vous guérir.

Pour résumer :

Les 4 erreurs à éviter pour mieux maîtriser ses émotions sont :

  • Erreur n°1 : vouloir « contrôler » ses émotions.
  • Erreur n°2 : refouler ses émotions.
  • Erreur n°3 : ne pas nommer les émotions.
  • Erreur n°4 : ne pas ressentir ses émotions.

Vous voulez aider votre enfant à mieux gérer ses émotions ?

Recevez le kit « J’apprends à gérer mes émotions », un kit simple, pratique et concret pour que vous puissiez aider votre enfant à mieux gérer ses émotions.
Cliquez ici pour en savoir plus

4 Partages
Partagez4
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez