Enseigner aux enfants à prendre soin de leur mental : par où commencer ?

par | Juil 11, 2019 | Parents, Premiers Secours Psychologiques, Professionnels de l'enfance | 0 commentaires

emplacement fenêtre

Bienvenue sur ComMemories ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute écouter la séance d'auto-hypnose de 30 minutes qui vous apportera calme, détende et sérénité : cliquez ici pour la recevoir gratuitement. 

Si vous êtes parents ou si vous travaillez auprès d’enfants, vous voudrez sans doute recevoir votre accès gratuit au programme 7 conseils pour rassurer les enfants et les aider à mieux gérer leurs émotions " : cliquez ici pour recevoir votre accès gratuitement. 

Merci de votre lecture et à très vite sur ComMemories !

 

Il y a quelque temps, j’ai écrit un article sur le thème de comment enseigner aux enfants à prendre soin de leur mental. C’est un article qui a beaucoup plu, et qui a aussi fait réagir. J’ai reçu quelques commentaires, dont deux qui me demandait comment concrètement enseigner aux enfants à prendre soin de leur mental. Je me suis dit qu’il n’y avait qu’en écrivant un article que je pouvais répondre à ces questions. Aujourd’hui, je vous donne une piste de travail pour aider les enfants à prendre soin de leur mental.

 

1. Pourquoi prendre soin de son mental ?

Parler de sujets comme la violence, la guerre ou le terrorisme avec les enfants, nous demande de la préparation, de la concentration et d’être flexible, tant dans notre comportement que dans notre vocabulaire. On ne s’en rend pas forcément compte, mais ça nous demande énormément d’énergie, ce qui peut au final nous fatiguer. C’est quelque chose qui peut également fatiguer les enfants, parce qu’ils cherchent à comprendre ce qu’il se passe, ce qu’est la violence, ce qu’est la guerre, pourquoi il y a des attentats, etc. Ce qui veut dire qu’ils doivent se concentrer lors des discussions, mais aussi qu’ils peuvent ressentir de la tristesse, de la peur ou être stressé. Ce n’est pas le genre de conversation ou tout le monde va rire aux éclats et passez un bon moment. Ce sont des conversations qui sont sérieuses et qui demandent de la concentration et de l’énergie aux adultes comme aux enfants. C’est pourquoi il est indispensable à la fin de chaque conversation, de faire retomber les émotions négatives, de faire retomber la pression, pour laisser place à des émotions plus positives et apporter un sentiment d’apaisement et de sécurité. Comment faire concrètement pour ramener ce type d’état émotionnel ? C’est là que les exercices de respiration et de relaxation entrent en jeu.

 

2. La respiration.

La première chose que vous allez pouvoir enseigner aux enfants, c’est de respirer correctement. On n’y pense pas toujours, mais la respiration est nécessaire au bon fonctionnement de notre corps. C’est par la respiration que l’oxygène rentre dans l’organisme pour ensuite être distribué aux organes, et c’est en expirant que le corps va expulser le CO2. La respiration nous permet également de mieux gérer nos émotions, mais aussi l’impact qu’elles ont sur notre corps. Je prends un exemple : imaginons que vous faites une crise de panique. Vous vous sentez stressé et c’est un stress qui monte en intensité. Vous êtes en sueur, votre cœur bat plus vite, vous sentez l’adrénaline dans tout votre corps et vous respirer de plus en plus vite, vous êtes en hyperventilation. C’est à ce moment-là qu’il va falloir prendre de profondes inspirations. Pourquoi ? Parce que lorsque nous avons une crise de panique, nous respirons très rapidement. Beaucoup de gens ont tendance à penser (et j’en faisais partie) que quand nous respirons ainsi, nous manquons d’oxygène. Mais en réalité non, c’est l’inverse. Il y a trop d’oxygène et il va falloir le réguler en prenant des inspirations profondes.

Vous allez pouvoir le faire avec la respiration 4×4 : vous allez inspirer pendant 4 secondes, bloquer votre respiration pendant 4 secondes, expirer pendant 4 secondes et une nouvelle fois bloquer votre respiration pendant 4 secondes avant de faire un autre cycle. Le fait de respirer de façon profonde et constante va permettre de réguler l’oxygène, de vous calmer et de faire disparaître la crise d’angoisse. La respiration a donc un rôle important, qui va bien au-delà de l’aspect « technique » de l’apport d’oxygène dans notre organisme. J’ai d’ailleurs écrit un article sur la respiration abdominale que vous pouvez lire en cliquant ici. Pour enseigner aux enfants à prendre soin de leur mental, commencer par leur montrer des exercices de respiration. Une fois que vous aurez terminé, vous allez pouvoir faire de la relaxation.

 

comment parler des attentats aux enfants, quoi dire aux enfants pour parler d'attentats, comment parler de violence, de guerre, de mort, de terrorisme aux enfants, rassurer les enfants, comment rassurer les enfants, quoi dire pour rassurer les enfants, comment parler à ses élèves de violence, de guerre, de mort ou des attentats, quoi dire à ses élèves, comment rassurer ses élèves, comment parler du devoir de mémoire aux enfant ou à ses élèves

 

3. La relaxation.

Nul besoin de faire des exercices de méditation ou de yoga avec les enfants pendant 2h. Une séance de relaxation de 10-20 minutes suffit. En dessous, vous trouverez un exercice de relaxation simple, que vous allez pouvoir faire avec les enfants à partir de 6 ans que vous soyez parents ou que vous travaillez dans le milieu de la petite enfance. Pour cet exercice, les enfants peuvent être assis ou allongés.

Je vous invite à fermer les yeux, à prendre une profonde inspiration et à expirer doucement.

Maintenant, vous allez poser votre attention sur vos pieds. Vous sentez vos pieds, vos chaussettes si vous en avez, vos chaussures, la chaleur d’être à l’intérieur de la chaussure, la douceur de la chaussette ou l’air frais sur vos pieds (s’ils sont pieds nus). Vous prenez le temps, tout en respirant, de sentir ce qu’il se passe dans vos pieds. Plus vous respirez, plus vos pieds se détendent.

Ensuite, vous allez faire la même chose pour les chevilles. Vous pouvez sentir les vêtements sur vos chevilles, les chaussettes, le pantalon ou les collants, si vos chevilles ont chaud ou froid, s’il y a du vent ou une petite brise. Plus vous respirez, plus vos chevilles se détendent.

Ensuite, vous allez poser votre attention sur vos jambes, vos genoux et vos cuisses. Que ressentez-vous ? Est-ce que vous avez chaud ? Est-ce que vous avez froid ? Vos vêtements sont-ils doux ? Est-ce que vous ressentez des tensions, des douleurs ? Vous prenez une grande inspiration et vous expirez. Plus vous respirez profondément, plus vos muscles se détendent. Si vous ressentiez des tensions ou des douleurs, elles sont en train de diminuer et de disparaître. Au fur et à mesure que vous sentez vos pieds, vos chevilles, vos jambes, vos genoux et vos cuisses, vous sentez une vague qui part du dessous de vos pieds, qui remonte par vos orteils, le dessus de vos pieds, qui passe par vos chevilles, vos jambes, vos genoux, derrière les genoux et vos cuisses. Cette vague peut être fraîche ou chaude. Vous sentez qu’elle vous fait des petites chatouilles. C’est normal, elle vous masse et détend vos muscles. Vous sentez que vos jambes sont complètement relâchées.

Maintenant, vous allez poser votre attention sur votre ventre. Est-ce que votre ventre fait du bruit ? Est-ce qu’il est chaud ou froid ? Vous sentez votre ventre gonfler et dégonfler à mesure que vous respirez. La vague arrive dans votre ventre et vous détend. Vous sentez cette vague vous masser, comme si des mille-pattes étaient en train de vous masser. Et maintenant, votre ventre est complètement détendu.

Vous allez poser votre attention sur votre torse. Vous sentez vos vêtements sur votre torse, vous sentez le froid ou la chaleur. Vous continuez de respirer normalement. La vague de détente arrive. Elle vous masse le torse et vous détend. Vous vous sentez de plus en plus détendu.

Vous allez ensuite poser votre attention sur votre dos. Vous sentez votre dos contre le sol ou contre le dos de la chaise. Vous prenez le temps de ressentir ce qui se passe dans votre dos. Est-ce que vous sentez du chaud ou du froid ? Est-ce que vous avez des douleurs au dos ? La vague de détente arrive petit à petit et vient vous masser partout dans votre dos. Vous continuez de respirer à votre rythme et vous vous détendez de plus en plus.

Maintenant, vous allez poser votre attention sur votre coup et également sur votre tête. Vous pouvez sentir de la fraîcheur ou de la chaleur, vous sentez votre tête posée contre le sol, vous prenez le temps de sentir tous les petits muscles de votre cou et de votre visage. La vague de détente arrive. Elle passe d’abord par votre cou et monte jusque sur le dessus de votre tête. Elle vous masse et vous détend.

Toutes les tensions, toutes les douleurs que vous aviez pu avoir, aux pieds, aux genoux, au ventre, au dos ou à la tête, ont diminué, peut-être même qu’elles ont disparu.

Maintenant, vous êtes complètement détendu. Vous profitez de ce moment de calme, de détente et d’apaisement.

Prenez une grande inspiration et expirez. Ouvrez doucement les yeux.

Dites-moi en commentaire si cet exercice de relaxation vous a plu, et surtout s’il a plu aux enfants.

 

Je vous invite à rejoindre le programme  « Apaiser et rassurer les enfants (6 – 10 ans) » en cliquant ici.

Dans ce programme, vous découvrirez :

– Comment parler avec les enfants, les apaiser et les rassurer

– Le vocabulaire à utiliser et la posture à adopter

– Comment aider les enfants à mieux gérer leurs peurs, leurs angoisses et leurs émotions négatives

– Comment créer une routine d’apaisement adaptée aux enfants

– Des exercices de respiration, de relaxation et de visualisation

Cliquez ici pour rejoindre le programme.

Le Podcast

Enseigner aux enfants à prendre soin de leur mental : par où commencer ?

par Elodie | The ComMemories Podcast

2 Partages
Partagez2
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez