Des cours de résilience pour les élèves d’une école de Blackpool en Angleterre

par | Sep 5, 2019 | Parents, Premiers Secours Psychologiques, Professionnels de l'enfance, Résilience | 0 commentaires

emplacement fenêtre

Bienvenue sur ComMemories ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute écouter la séance d'auto-hypnose de 30 minutes qui vous apportera calme, détende et sérénité : cliquez ici pour la recevoir gratuitement. 

Si vous êtes parents ou si vous travaillez auprès d’enfants, vous voudrez sans doute recevoir votre accès gratuit au programme 7 conseils pour rassurer les enfants et les aider à mieux gérer leurs émotions " : cliquez ici pour recevoir votre accès gratuitement. 

Merci de votre lecture et à très vite sur ComMemories !

Ça peut paraître surprenant, et pourtant en même temps indispensable : enseigner la résilience aux enfants. C’est ce qu’a décidé de faire une petite école de Blackpool, en Angleterre. Il est normal de nous occuper de notre corps et d’en prendre soin en ayant une alimentation saine, en faisant du sport ou en se relaxant. Mais qu’en est-il de notre santé mentale ? Comment doit-on en prendre soin ? Que faire lorsque nous sommes anxieux, stressés ou que la dépression prend le dessus sur nous ? Notre santé mentale est aussi importante que notre santé physique et peut se trouver ébranlée par certaines épreuves de la vie, que l’on soit adulte, adolescent ou enfant.

 

La résilience pour les plus jeunes.

Cette école de la ville anglaise de Blackpool a donc décidé de mettre en place des cours de résilience, dans lesquelles les intervenants peuvent écouter les enfants parler de leur vie, de leur envie future, mais aussi et surtout des épreuves que certains ont malheureusement déjà traversées. L’objectif est de fournir une oreille attentive pour ces adultes en devenir pour qu’ils puissent poser des mots et recevoir l’attention et le soutien dont ils ont besoin. Ces cours de résilience sont dispensés à tous les élèves de l’école. Cette initiative fait partie du projet de la ville, intitulé « resilience révolution ». Un projet qui repense la façon dont nous nous occupons de notre santé mentale. L’objectif de ces cours de résilience n’est absolument pas de prescrire un traitement psychologique ou psychiatrique aux plus jeunes, mais de parler de ce que ces enfants ont déjà traversé de difficile dans leur vie, de mettre des mots sur leurs souffrances, d’extérioriser le poids qu’ils peuvent ressentir, pour ainsi faire de la place pour des choses plus positives et ainsi leur enseigner comment avec des outils simples, ils peuvent eux-mêmes contribuer à leurs propres résiliences et à leur propre reconstruction. Les classes de résilience sont animées par des coaches en santé mentale de l’association Lancashire Mind.

Un des élèves, Jacob 11 ans, à parler de certaines épreuves qu’il a eu à traverser. Selon lui, les cours de résilience l’on aidé à soulager tout ce qui était bloqué en lui depuis longtemps, à ne pas s’inquiéter et surtout à surmonter ces épreuves.

Un chemin de résilience.

Les cours de résilience ne sont pas le seul projet mis en place par la ville de Blackpool. Un chemin de résilience a vu le jour, composé de 42 pavés, avec pour but de transmettre un message simple sur les choses positives de la vie. Pourquoi un chemin de résilience à Blackpool ? Parce que la ville a été classe la plus défavorisée d’Angleterre, il y a quelques années. Les problèmes de santé mentale existent partout, surtout dans les villes plus défavorisées que d’autres, et c’est dans ces villes que les besoins sont les plus grands, mais que le soutien n’est pas forcément au rendez-vous. La ville a donc décidé de mettre en place plusieurs projets pour faire de Blackpool une ville plus résiliente et les enfants et adolescents sont au cœur de ce projet.

Certaines personnes pourront penser que cette initiative ne permet pas aux enfants de « s’endurcir ». Mais faut-il vraiment s’endurcir pour réussir dans la vie ? Est-ce encore d’actualité à l’ère d’internet ? Annie Tyas, coach en bien-être, raconte que la façon dont les enfants vivent leur vie aujourd’hui à travers les réseaux sociaux montre qu’il y a un besoin grandissant de leçon de résilience et dit : « que vous l’aimiez ou pas, le monde a beaucoup changé. Tout est instantané et nous essayons simplement de montrer aux enfants que quand quelque chose ne va pas ce n’est pas la fin du monde ».

 

L’importance d’enseigner la résilience aux plus jeunes.

C’est un sujet dont j’ai déjà parlé sur le blog, notamment dans les articles consacrés à comment enseigner aux enfants à prendre soin de leur mental. L’article de Sky News parle de résilience et sur le blog, je parle de prendre soin de son mental. Mais au final, ces deux notions se rejoignent. Les enfants seront plus tard dans leur vie d’adulte, confronté à des moments difficiles que ce soit dans leur vie professionnelle ou personnelle. Ils seront confrontés à des troubles plus ou moins graves, qui peuvent aller de la simple anxiété au burnout ou à la dépression. Il faut également garder en tête que ce n’est pas parce que les enfants sont à l’école, qu’ils n’ont pas encore une vie d’adulte avec métro-boulot-dodo, qu’ils ne sont pas à l’abri de ces troubles. Si personne ne leur enseigne comment y faire face dès le plus jeune âge, comment voulez-vous qu’une fois adulte ils puissent y faire face seul et construire leur propre résilience ?

Qu’il s’agisse de classe de résilience, de cours dans lesquelles des professeurs ou des personnes formées aux premiers secours psychologiques peuvent enseigner aux enfants à prendre soin de leur mental, qu’il s’agisse de classe d’expression pour exprimer ce qu’il y a au fond de nous par la parole, la danse, le dessin et l’écriture, ou de classe de relaxation, le but est de transmettre aux enfants des outils pour que lorsqu’ils seront face à une situation difficile, à un moment de leur vie particulièrement douloureux, ils puissent avoir les ressources et les connaissances nécessaires pour y faire face.

Attention : ce n’est pas parce que nous allons apprendre des techniques pour construire notre résilience et prendre soin de notre mental, que nous n’aurons pas besoin d’un suivi psychologique ou psychiatrique. Le but n’est pas de remplacer le travail des professionnels de la santé mentale, mais simplement de donner des ressources pour que les jeunes puissent « se porter secours » et appliquer les gestes de premiers secours non pas pour leur corps, mais pour leur mental lorsque c’est nécessaire. Ils peuvent très bien appliquer ces techniques tout en étant suivis par un psychologue, un psychothérapeute ou toute autre personne exerçant dans le domaine de la santé mentale. Pour cela, vous trouverez des ressources sur le blog, mais aussi dans le paragraphe juste en-dessous. 

L’article ayant inspiré celui-ci : https://news.sky.com/story/children-given-resilience-classes-to-help-protect-mental-health-11737989 

 

Je vous invite à rejoindre le programme  « Apaiser et rassurer les enfants (6 – 10 ans) » en cliquant ici.

Dans ce programme, vous découvrirez :

– Comment parler avec les enfants, les apaiser et les rassurer

– Le vocabulaire à utiliser et la posture à adopter

– Comment aider les enfants à mieux gérer leurs peurs, leurs angoisses et leurs émotions négatives

– Comment créer une routine d’apaisement adaptée aux enfants

– Des exercices de respiration, de relaxation et de visualisation

Cliquez ici pour rejoindre le programme.

Le Podcast

Des cours de résilience pour les élèves d’une école de Blackpool en Angleterre

par Elodie | The ComMemories Podcast

1 Partages
Partagez1
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez