COVID-19 : 4 conseils pour mieux gérer ses enfants pendant le confinement

par | Mar 20, 2020 | Premiers secours psychologiques pour les enfants | 0 commentaires

emplacement fenêtre

Bienvenue sur ComMemories ! Si vous êtes nouveau ici et que vous êtes parents, vous voudrez sans doute recevoir votre ebook " 3 Conseils indispensables à tous les parents pour aider vos enfants à mieux gérer leurs émotions " : cliquez ici pour le recevoir gratuitement. 

Merci de votre lecture et à très vite sur ComMemories !

Pas toujours simple quand on est parent de rester enfermé à la maison jour et nuit avec ses enfants, surtout quand il n’y a pas ni balcon ni de jardin. Et cerise sur la gâteau, en ce moment il fait super beau, mais impossible de sortir. Aujourd’hui, je vous donne 4 conseils pour que vous puissiez traverser cette période le plus tranquillement possible et passer malgré tout de bons moments avec vos enfants.

1. Expliquer la situation en s’adaptant aux enfants.

Ce n’est pas parce que les enfants sont petits qu’ils ne comprennent rien de la situation que nous traversons. Il est donc très important en tant que parent de leur expliquer ce qu’il se passe. Mais qu’est-ce qu’il faut leur expliquer au juste ?

  • Pourquoi ils doivent rester à la maison et ne plus aller à l’école
  • Les dangers de rester trop longtemps dehors et à proximité des personnes potentiellement contaminé par le coronavirus
  • Que le fait de rester confiné à la maison permet d’éviter de transmettre le virus aux autres
  • L’importance de se laver les mains

Vous pouvez prendre les superhéros en exemple pour expliquer l’importance de rester confiné chez soi à vos enfants. Expliquez-leur que parfois les superhéros, s’ils veulent être efficaces, doivent rester chez eux. Parfois, l’inaction est la seule chose pour sauver des vies et sauver le monde. Parfois, il faut être plus intelligent que les méchants et au lieu de les attaquer, de passer à l’action avec force, l’inaction est notre meilleur allié.

Je vous invite à inventer une histoire avec votre enfant, l’histoire d’un superhéros (il peut s’agir d’un superhéros qui existe comme Spiderman ou Batman, d’un superhéros imaginaire ou de votre enfant qui devient un superhéros) et ce superhéros raconte son quotidien et sa lutte contre un méchant invisible à l’œil nu : le virus. Laissez votre enfant inventer cette histoire et aidez-le si besoin en lui posant les questions suivantes : le superhéros est enfermé chez lui pour sauver le monde. Que fait-il de ces journées ? Comment pense-t-il ? Comment lutte-t-il contre le méchant virus ? Etc. Ce genre d’activité permet à votre enfant d’utiliser son imagination.

2. Préparer plusieurs jeux pour vos enfants.

Si vous comptiez laisser vos enfants devant la télé ou la tablette du matin au soir, je vous le dis tout de suite, c’est une très mauvaise idée. Ils peuvent s’ils le souhaitent regarder la télé de temps en temps. Mais pour le reste du temps, proposez-leur des jeux et des activités qui leur permettent de réfléchir, d’utiliser leur intellect, leur imagination et de développer leur créativité ainsi que leur esprit logique. Donc en plus des devoirs et autres activités scolaires, planifiez des activités et des jeux qu’ils peuvent choisir. Il peut s’agir de jeux de société, de lecture, de jeux Montessori, d’activité théâtrale, de se déguiser, d’activité artistique comme de la peinture, du dessin, de la sculpture, fabriquer des bijoux ou des bougeoirs, etc. Ils peuvent également créer leur propre histoire ou leur propre jeu de société avec des cailloux, du bois, des feuilles, du carton, etc. Les possibilités de jeux et de créativité pour les enfants sont multiples.

comment parler des attentats aux enfants, quoi dire aux enfants pour parler d'attentats, comment parler de violence, de guerre, de mort, de terrorisme aux enfants, rassurer les enfants, comment rassurer les enfants, quoi dire pour rassurer les enfants, comment parler à ses élèves de violence, de guerre, de mort ou des attentats, quoi dire à ses élèves, comment rassurer ses élèves, comment parler du devoir de mémoire aux enfant ou à ses élèves

3. Prenez du temps pour vous relaxer avec vos enfants.

Mon troisième conseil est de profiter de ce temps de confinement pour vous reposer et vous détendre. Mais il n’y a pas que vous , il y a aussi vos enfants. Rester confiné chez soi toute une journée quand il pleut, à la limite ça peut passer. Mais quand il fait très beau et très bon dehors, c’est plus difficile à supporter. Profitez donc de ce moment pour vous poser tous ensemble, fermer les yeux et faites de la relaxation ou de la méditation guidée. Je vous invite aussi à faire des exercices de respiration qui permettent de réduire le stress, l’anxiété et les émotions négatives liées au confinement comme la frustration ou le sentiment de perte de contrôle.

4. Parler avec vos enfants de ce qu’ils ressentent.

Et enfin, mon quatrième et dernier conseil est de parler avec vos enfants de ce qu’ils ressentent de positif et/ou de négatif. Il y a des bons et des mauvais points dans la situation que nous vivons. Rester toute une journée enfermé sans pouvoir sortir, ça peut passer pendant quelques jours. Mais quand ça dure dans le temps, ça devient compliqué à gérer. Et c’est tout à fait normal que les enfants ressentent des émotions négatives comme de l’incompréhension, de la colère ou de la frustration. Il est donc primordial de prendre le temps d’écouter vos enfants, de leur parler et aussi de les rassurer. Au lieu de leur dire « Je sais que tu te sens mal, mais c’est comme ça, je n’y peux rien. Faut faire avec ! », asseyez-vous et écouter ce que vos enfants ont à vous dire. Le but ici est qu’ils puissent « vider leur sac », c’est qu’ils puissent s’exprimer et ouvrir la soupape pour faire sortir tout ce qu’ils ressentent de négatif. Si vos enfants le souhaitent, ils peuvent également dessiner ce qu’ils ressentent de négatif ou l’écrire. Ils peuvent également s’exprimer avec des jeux de théâtre où ils peuvent s’exprimer avec des gestes qui accompagnent leurs mots.

Prendre le temps de parler avec son enfant, de l’écouter et de répondre à ses questions va vous permettre de l’apaiser et de lui donner le sentiment d’être vu, compris et entendu. Parce que si vous ne le faites pas, les émotions négatives comme la frustration, le stress, l’angoisse, vont rester et prendre encore plus de place ce qui peut amener votre enfant à faire des crises de panique, d’angoisse ou des crises de colère. Prenez le temps de parler avec votre enfant ne serait-ce que quelques minutes pour l’écouter, l’apaiser et si nécessaire répondre à ses questions. Souvenez-vous que vous ne pouvez pas avoir réponse à tout et que c’est ok de dire « je ne sais pas ». « Combien de temps on va rester à la maison ? Je ne sais pas. Quand est-ce que le virus va partir ? Je ne sais pas ». C’est ok de ne pas avoir réponse à tout.

Pour résumer :

Pour mieux gérer vos enfants pendant le confinement lié au COVID-19 :

– 1. Expliquez-leur la situation en s’adaptant à leur âge et au vocabulaire qu’ils utilisent.

– 2. Préparez-leur plusieurs jeux.

– 3. Prenez du temps pour vous relaxer avec vos enfants.

– 4. Parlez avec vos enfants de ce qu’ils ressentent.

4 Partages
Partagez4
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez