Comment booster votre confiance en vous pour aider les autres ?

par | Sep 19, 2019 | Parents, Premiers Secours Psychologiques, Professionnels de l'enfance | 0 commentaires

emplacement fenêtre

Bienvenue sur ComMemories ! Si vous êtes parents, lisez le guide " Les 5 erreurs à éviter pour parler de violence, de guerre et des attentats avec son enfant " : cliquez ici pour le recevoir gratuitement.

Si vous travaillez auprès d’enfants, réserver votre place pour le cours " Les 7 règles de base pour rassurer les enfants " : cliquez ici pour vous inscrire gratuitement. 

Merci de votre lecture et à très vite sur ComMemories.

Quand on veut parler de sujets sensibles avec les enfants, ou quand on veut aider une personne de notre entourage qui traverse un moment difficile, notre seule volonté est d’être là pour eux et de les aider du mieux possible. Mais, oui parce qu’il y a un « mais », il y a quelque chose en nous : l’auto saboteur. Qu’est-ce que va faire cet auto saboteur ? Et bien comme son nom l’indique, il va nous saboter. C’est-à-dire que même si nous sommes remplis de bienveillance et de bonne volonté, nous allons nous dire que nous ne sommes pas capables d’y arriver, que seul un professionnel de santé peut intervenir, que ce n’est pas à nous d’aider les autres, que même si nous voulons aider au final nous allons faire plus de mal que de bien et que l’enfant ou la personne va nous en vouloir, que même si on souhaite aider ça ne servira à rien parce que nous sommes nuls, etc.

Tout cela est faux. C’est l’œuvre de l’auto saboteur, qui parle dans notre tête, cette fameuse petite voix qui nous dit « Tu es nul, arrêtes, ne fais pas ça, les gens t’aiment pas, t’es qu’un moins que rien, etc. ». Mais ce n’est pas parce que vous entendez cette petite voix vous parler qu’elle a raison. Elle a tort sur toute la ligne. Vous pouvez prodiguer les premiers secours psychologiques pour les enfants et les adultes, vous pouvez les aider et les soutenir dans leur reconstruction et vous n’avez pas forcément besoin de tout savoir au début. Tout ce dont vous avez besoin pour commencer, c’est d’avoir confiance en vous. Aujourd’hui, je vais vous expliquer comment vous pouvez booster votre confiance en vous.

 

1. Vous êtes imparfait.

La première chose que vous devez savoir c’est que vous êtes un être humain. Alors oui, c’est évident, c’est même tellement évident que je ne sais pas pourquoi je l’écris. Mais le fait d’être un être humain ne vous rend pas parfait. Vous êtes tout le contraire, vous êtes imparfait. Et quand on veut aider les enfants, quand on veut parler avec eux d’un sujet difficile ou les rassurer, ou qu’on souhaite aider nos proches, nous allons faire du mieux possible, tant dans notre attitude, que dans nos mots et nos gestes (langage non verbal). Nous voulons tout, mais alors absolument tout bien faire. Le truc c’est que c’est impossible de tout bien faire. Pourquoi ? Parce que vous êtes, de base, imparfait. La perfection n’existe pas, c’est donc impossible de tout faire à la perfection. Mais ce n’est pas parce que certaines choses seront imparfaites que ça va vouloir dire que tout ce que vous ferez sera nul. Bien au contraire.

Il y a des tableaux faits par de très grands peintres, qui ont des formes et des couleurs un peu bizarres. On serait même tenté de dire que ça ne va pas très bien ensemble, mais au final le rendu est très beau. Donc vous voyez que même si les choses sont imparfaites, le résultat fait que quelque part ça l’est. C’est parfaitement imparfait. Mon premier conseil pour booster votre confiance en vous : ne chercher pas la perfection, elle n’existe pas. Accepter votre imperfection.

 

2. Vous ne pouvez pas tout savoir.

Et oui, en plus d’être imparfait, vous n’êtes pas une encyclopédie et vous ne pouvez pas tout savoir. Même moi je ne connais pas tout. Je suis certes une experte en premier secours psychologique, mais je continue de lire, de regarder des documentaires et des émissions consacrées à ce sujet, consacré au stress post-traumatique, à l’anxiété et à d’autres troubles. Je continue de me former à la PNL, aux thérapies cognitivo-comportementales. Même si je suis une experte, même si je connais beaucoup de choses sur le sujet, je ne connais pas encore tout ce qui veut dire que je suis continuellement en apprentissage.

Mais ce n’est pas parce que je suis toujours en train d’apprendre que je ne peux pas passer à l’action et parler avec un enfant ou aider un de mes proches. D’ailleurs, ce blog en est la preuve. J’écris des articles pour vous partager tout ce que j’ai appris concernant ce sujet pour que vous puissiez à votre tour devenir, comme je l’appelle, un secouriste de l’esprit. C’est ok de ne pas tout savoir, c’est ok de ne pas se sentir prêt à 100%. Mais sachez que ce n’est pas parce que vous allez être dans cette situation que vous n’allez pas pouvoir faire de grandes choses. Comme je l’ai dit en introduction, tout commence par avoir confiance en vous, en vos capacités et dans votre volonté de faire le bien autour de vous.

 

 

3. Soyez vous-même.

Il n’y en a pas deux comme vous. Vous êtes coincés avec vous-même jusqu’à la fin de vos jours. Passer sa vie à s’auto critiquer, à s’auto détruire par la pensée, ne fait que vous apportez voir même renforcer votre mal-être. Vous êtes vous et la seule façon pour vous de le supporter c’est de l’accepter. Comme je l’ai dit un peu plus tôt, vous êtes imparfait. Vous avez vos qualités et vos défauts, tant dans votre personnalité que dans votre physique. Alors certes il y a des choses que vous pouvez améliorer. Par exemple, avec votre physique vous pouvez vous mettre au sport si vous voulez sculpter votre corps. Si c’est par rapport à vos défauts, vous pouvez commencer à travailler sur vous et apprendre à devenir plus patient si vous êtes quelqu’un d’impatient, être un peu moins perfectionniste si vous êtes quelqu’un d’extrêmement pointilleux, etc.

Le plus important dans tout ça c’est d’accepter d’être vous-même. Alors ça peut paraître bizarre à dire. Pourtant, c’est très important. Mais ça peut être difficile pour certaines personnes et j’en faisais partie. Il y a quelques années, c’était très difficile pour moi d’être moi-même. Pourquoi ? Parce que si j’étais vraiment moi-même et que les gens me critiquaient ou me jugeaient, ils allaient me critiquer sur moi, sur ma personnalité, mon identité, mon essence. Mais à partir du jour où j’ai décidé d’accepter d’être moi-même, avec mes qualités et mes défauts, un poids est parti. Je me suis dit : « à partir de maintenant, je décide d’être moi-même et ce que les autres pensent de moi, ne me regarde pas, ce n’est pas mon problème ». Le fait d’accepter d’être soi-même veut également dire accepter le fait que les autres auront un certain regard sur nous, positif ou négatif. Mais le plus important c’est de ne plus y faire attention. Accepter d’être nous-mêmes, c’est accepter d’être critiqué et juger sans que ça nous atteigne. Et tout ça demande beaucoup de travail sur soi. Donc soyez vous-même, acceptez-vous tel que vous êtes, accepter vos qualités, vos défauts, accepter votre personnalité et le physique que vous avez. Parce qu’il n’y a que vous comme ça sur terre et ce serait dommage de vous cacher.

 

Pour résumer :

  • Accepter votre imperfection. La perfection n’existe pas et ça ne sert à rien de continuellement chercher à l’atteindre.
  • Vous ne pouvez pas tout savoir, mais ça ne vous empêche pas de passer à l’action.
  • Soyez vous-même. Acceptez-vous tel que vous êtes, car vous êtes unique.

Autre chose à éviter : se comparer aux autres. Nous avons tous tendance à le faire et c’est normal. Sachez qu’une personne peut très bien avoir un physique de rêve et une personnalité toxique. Un beau corps seul ne veut rien dire. La personnalité à un rôle important. Arrêter de vous comparer aux autres. Acceptez-vous. Souvenez-vous, il n’y en a pas deux comme vous, ce qui vous rend unique.

Si vous êtes parents, lisez le guide « Violence – Guerre – Attentats : Comment en Parler à mon Enfant ? (6-8 ans) » dans lequel je vous explique comment parler de sujets sensibles avec vos enfants, quels mots utiliser pour qu’ils comprennent en douceur, comment vous mettre à leur niveau et utiliser la bonne posture pour leur parler et comment faire pour les rassurer : cliquez ici pour réserver votre exemplaire.

Le Podcast

Comment booster votre confiance en vous pour aider les autres ?

by Elodie | The ComMemories Podcast

4 Partages
Partagez4
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez