7 habitudes pour prendre soin de soi

par | Mai 30, 2019 | Premiers Secours Psychologiques | 0 commentaires

emplacement fenêtre

Bienvenue sur ComMemories ! Si vous êtes parents, lisez le guide " Les 5 erreurs à éviter pour parler de violence, de guerre et des attentats avec son enfant " : cliquez ici pour le recevoir gratuitement.

Si vous travaillez auprès d’enfants, réserver votre place pour le cours " Les 7 règles de base pour rassurer les enfants " : cliquez ici pour vous inscrire gratuitement. 

Merci de votre lecture et à très vite sur ComMemories.

On entend beaucoup parler de prendre soin de son corps, de manger sainement, d’aller se coucher tôt et de faire du sport. Prendre soin de son corps c’est effectivement très important. Mais certaines personnes ont tendance à oublier le mental. Et oui, parce qu’on peut très bien vivre dans un corps fit, sain et avoir un mental à zéro. Pourtant, le mental est tout aussi important. Ça l’est encore plus si vous vous sentez stressé pour parler de sujets difficiles (violence, guerres, attentats) avec les enfants, ou si vous vous sentez anxieux, voire stressé face à la menace terroriste.

Comme le dit l’expression : « un esprit sain dans un corps sain ». Dans cet article, je vais vous donner 7 habitudes pour que vous puissiez prendre soin de votre mental.

 

N°1 : éviter de stresser dès le réveil.

J’ai connu plusieurs personnes, qui n’arrivaient pas à se lever le matin. Résultat : elles se levaient en retard, s’habiller à la va-vite, manger très rapidement voir pas du tout et partaient travailler en quatrième vitesse, un peu comme les personnages de dessins animés. Si c’est ainsi que vous commencez votre journée, ça peut être mauvais. Pourquoi? Parce que vous êtes dans le rush, et ça dès votre réveil. Vous êtes dans le vite vite, vous avez de l’adrénaline et êtes déjà dans le stress, et c’est l’inverse qu’il chercher. Si vous êtes une personne qui a tendance à se lever à la dernière minute et à faire les choses à la va-vite dès le matin, il va falloir modifier cette habitude. Mettez votre réveil plus tôt. En mettant votre alarme plus tôt, vous aurez plus de temps pour vous réveiller.

Pendant que vous vous réveillerez tranquillement, vous pouvez respirer, écouter de la musique relaxante, méditer si vous le souhaitez. Ainsi, vous permettez à votre corps, mais aussi à votre mental de prendre le temps de se réveiller. Vous venez de passer une nuit de sommeil, qui je l’espère, a été réparatrice. Votre corps est détendu. Si vous devez vous réveiller tout d’un coup et vous lever brusquement, votre corps risque de ne pas comprendre. C’est pour cela qu’il est important de prendre le temps le matin. Attention, je ne vous dis pas de prendre deux ou trois heures pour vous réveiller, à moins que vous en ayez besoin. Le simple fait de mettre votre réveil un quart d’heure ou une demi-heure plus tôt sera déjà plus bénéfique. Je sais de quoi je parle, je suis quelqu’un qui a besoin de beaucoup de temps pour me réveiller. Quand j’ai un rendez-vous, ou que je dois me lever tôt, je mets mon réveil 15 voir 20 minutes plus tôt, pour me permettre de prendre le temps de me réveiller en douceur et de bien démarrer ma journée.

 

N°2 : prioriser vos tâches.

Lorsque nous arrivons au travail, nous avons généralement une liste de choses à faire. Si vous commencez à travailler sur plusieurs tâches différentes, au bout d’un moment vous allez vous mélanger les pinceaux, ce qui va plus vous stresser qu’autre chose. Ce qu’il va falloir faire c’est prioriser vos tâches. Voici ce que je fais : chaque fin de semaine, je réfléchis à ce que je dois faire la semaine suivante. Je fais une liste des choses à faire et les choses les plus importantes à faire, je les place en début de semaine. Je m’occupe des tâches les plus importantes chaque jour, le matin, ce qui me donne un calendrier assez précis des choses que je dois faire en priorité en début de semaine et les choses qui sont un peu moins prioritaires que je peux faire plus tard dans la semaine, mais que je ferai toujours le matin. Je vous conseille fortement de procéder ainsi (à moins que vous n’ayez déjà un planning performant qui vous convient). Voyez les choses les plus urgentes que vous devez faire, et placez-les en début de semaine. Vous n’êtes pas une machine, vous êtes un être humain, ce qui veut dire que vous ne pouvez pas tout faire en même temps. C’est pour cette raison que prioriser vos tâches et vos objectifs vous aidera à mieux vous organiser et à être encore plus efficace.

 

N°3 : faites des pauses.

Travailler du matin au soir sans prendre de pauses, c’est quelque chose de très mauvais. Je le répète, vous n’êtes pas une machine, vous êtes un être humain. Si vous travaillez avec un supérieur qui vous met la pression et vous dit que vous n’avez droit qu’à 20 minutes de pause dans la journée, cette personne a tort. Même les machines ont besoin de faire une pause pour continuer à bien fonctionner, c’est pour ça qu’on appuie sur le bouton arrêt ou qu’on les débranche. Ça va être très important dans la journée de vous prendre des pauses. Pas besoin de prendre 3 heures d’affilées, 10-15 minutes toutes les deux heures suffit.

 

 

N°4 : bouger.

Rester assis toute une journée est déconseiller. À un moment donné, il faut se bouger les fesses. Pour , je vous encourage très fortement à faire du sport. Allez courir, faites de la marche, de la boxe, de la danse, du fitness, de la musculation, du cardio, etc. Faites une activité sportive qui vous plaît. Si le sport n’est pas votre truc, je vous conseille néanmoins d’aller marcher. La marche, c’est la base.

 

N°5 : prenez du temps pour vous et uniquement vous.

C’est très important, et surtout quand on a une vie assez remplie entre le travail et la famille, de prendre du temps pour soi et uniquement pour soi. Ça peut être le matin, le soir, ou à un autre moment de la journée. Je vous conseille de vous prendre au moins une heure juste pour vous ou vous allez faire quelque chose qui va vous faire du bien et vous détendre. Ça peut être de prendre un bain, de vous faire un masque, de faire du sport, d’aller vous promener, de cuisiner, etc. L’important, c’est que vous fassiez quelque chose que vous aimez, qui vous procurera un moment de détente et vous fera du bien.

 

N°6 : définissez vos limites.

Comme je l’ai dit un peu plus tôt dans cet article, vous n’êtes pas un robot. Vous êtes un être humain qui ne peut pas tout faire en même temps. Ce qui veut dire que c’est OK de dire non parfois. « Non je ne peux pas travailler sur ce rapport parce que je suis déjà occupé », « Non, je ne peux pas assister à cette réunion ». À force de vouloir tout faire et de tout contrôler, nous permettons au stress d’entrer en nous, parfois même sans nous en rendre compte. C’est pour ça que c’est important de connaître vos limites et de savoir vous arrêter et dire stop quand il le faut. Ce n’est pas parce que vous allez dire non que vous allez être incompétent. Vous dites non parce que vous ne pouvez pas tout faire.

 

 

N°7 : demander de l’aide si vous en ressentez le besoin.

Quand le stress devient trop intense, quand nous nous trouvons au bord du burnout, il va falloir demander de l’aide. Ça peut être quelque chose de très difficile à faire, et je sais de quoi je parle. Quand j’ai atteint le pic de stress post-traumatique, j’ai perdu la notion du temps et je ne me rendais pas vraiment compte de ce qui m’arrivait parce que j’étais dans un état second, je n’étais plus moi-même. Ce n’est qu’une fois le pic redescendu que j’ai réalisé qu’il y avait quelque chose qui clochait et au lieu d’en parler tout de suite à mes proches, j’ai attendu, grossière erreur. Parfois, nous croyons que nous pouvons tout régler par nous-mêmes, et c’est faux. Il n’y a pas de honte à demander de l’aide, il n’y a pas de honte à montrer sa vulnérabilité. Nous sommes humains, et c’est normal qu’au bout d’un moment nous ne puissions plus porter tout ce stress, l’anxiété, les peurs et les angoisses que nous avons. C’est dans ces moments-là qu’il va falloir demander de l’aide, que ce soit auprès de nos proches ou auprès de professionnels de santé. Si vous sentez que vous arrivez au bout, que vous ne pouvez plus avancer, que vous n’avez plus la force, parlez-en à vos proches, votre médecin généraliste, un psychologue, un psychothérapeute ou un psychiatre.

 

Pour résumer :

Ce que je vous recommande pour que vous puissiez prendre soin de vous :

  • 1 : vous réveiller en douceur et éviter d’être speed dès le matin.
  • 2 : prioriser les tâches les plus importantes à faire.
  • 3 : faire plusieurs pauses dans la journée.
  • 4 : bouger en faisant du sport, ou de la marche.
  • 5 : prendre du temps pour vous.
  • 6 : connaître vos limites et savoir dire non lorsque c’est nécessaire.
  • 7 : demander de l’aide si vous sentez que vous êtes au bord du burnout.

Si vous souhaitez enseigner aux enfants des habitudes saines, pour un esprit sain dans un corps sain, cliquer ici. 

Le Podcast

7 habitudes pour prendre soin de soi

par Elodie | The ComMemories Podcast

3 Partages
Partagez3
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez