5 conseils pour vaincre la dépression

par | Fév 13, 2020 | Premiers secours psychologiques pour les adultes | 0 commentaires

emplacement fenêtre

Bienvenue sur ComMemories ! Si vous êtes nouveau ici et que vous êtes parents, vous voudrez sans doute recevoir votre ebook " 3 Conseils indispensables à tous les parents pour aider vos enfants à mieux gérer leurs émotions " : cliquez ici pour le recevoir gratuitement. 

Merci de votre lecture et à très vite sur ComMemories !

Le nombre de personnes souffrant de dépression dans notre pays ne cesse d’augmenter depuis l’an 2000. Selon le site www.la-depression.org, on estime qu’en France près d’une personne sur 5 a souffert ou souffrira d’une dépression au cours de sa vie. Pourtant il existe des solutions pour prévenir la dépression, mais aussi la combattre si elle est déjà là. Dans cet article, je vais vous donner plusieurs conseils pour vous aider à vaincre la dépression.

1. Parler.

Ayant moi-même souffert d’une dépression il y a plusieurs années, je sais à quel point ce trouble peut nous gâcher la vie. Je ne me sentais plus moi-même, je n’avais plus d’énergie et surtout je n’avais plus envie de rien. J’avais l’impression d’être devenu une personne complètement différente et je ne me reconnaissais plus. Heureusement, j’ai pu compter sur le soutien de ma famille qui a su m’accompagner et m’aider dans mon rétablissement. Lorsque l’on souffre d’une dépression, il peut être difficile d’aller vers les autres et de parler de ce qui nous tourmente. On peut avoir peur de parler, peur d’être jugé, peur de déranger les autres, d’être pris pour un fou, d’être rejeté, etc. Les raisons peuvent être multiples. Pourtant, parler est le premier pas vers le rétablissement.

On sous-estime le pouvoir de la parole et de la communication. Quand on commence à parler de ce qui ne va pas, de la souffrance que l’on ressent et de ce moment difficile de notre vie, cela nous permet d’ouvrir la soupape et de faire partir les émotions négatives. Alors certes, ce n’est pas en parlant une fois que l’on va se sentir beaucoup mieux et que la dépression va s’évaporer du jour au lendemain. Mais le fait de parler à un ami ou un membre de notre famille régulièrement, en plus de séances avec un professionnel de santé peut grandement nous aider. Mon premier conseil : entourez-vous de personnes bienveillantes à qui vous pouvez vous confier et qui seront à votre écoute.

2. Mettre en place un objectif précis avec une routine.

Le but ce n’est pas simplement de parler de votre mal-être. Parler c’est bien, agir c’est encore mieux. Qu’est-ce que j’entends par « agir » ? Votre objectif est de vous sentir mieux, de vous rétablir et pour cela il faut mettre en place une routine mieux-être, une routine qui va vous permettre de ressentir un bien-être chaque jour et surtout qui va aussi vous permettre de ramener un sentiment d’apaisement en vous qui va durer sur le long terme. Pour cela, il ne suffit pas de parler une fois par semaine avec son meilleur ami ou les membres de votre famille. Il faut parler avec eux plusieurs fois par semaine (à vous de définir la fréquence) et surtout il va être important de mettre en place des activités au sein de votre routine qui vont vous apporter du bien-être.

Définissez votre objectif. Ici, il est question d’aller mieux et de se remettre d’une dépression. Ensuite, fractionnez cet objectif en plus petits objectifs, en plus petites étapes, plus faciles à atteindre et de vous fixer un petit objectif à atteindre par semaine. Votre nouvelle routine mieux-être va vous aider à atteindre ces petits objectifs, qui au final vont faire que vous allez attendre votre gros objectif : vous rétablir. Nous pouvons imaginer que vos plus petits objectifs vont être tout d’abord de vous sentir bien, pour la première semaine. Pour la deuxième semaine, ce sera voir plus de monde. La troisième semaine sera de réduire le stress. La quatrième semaine, définir ses limites et savoir dire non quand c’est nécessaire. Pour cela, vous pouvez vous aider de la méthode SMART.

Le rétablissement demande de mettre en place de nouvelles habitudes de vie positive, car en plus de faire cette routine-là avec des activités qui vont vous faire du bien, il va être très important d’avoir une bonne hygiène de vie en faisant du sport et en ayant une alimentation équilibrée. Comme on le dit souvent, le ventre est notre deuxième cerveau donc il faut bien le nourrir pour qu’il fonctionne correctement.

3. Les rechutes sont normales.

Comme je l’ai dit en début d’article, il y a quelques années j’ai fait une dépression. Il y avait des moments de la journée où je me sentais bien et quelques minutes après je me sentais mal. Et puis rebelote, après je me sentais mieux et encore après je me sentais mal. C’était les montagnes russes. J’étais émotionnellement très instable. C’est une dépression qui a été courte, mais intense. Je me souviens que quand j’essayais d’aller mieux, il y avait des moments où j’étais super fier de moi parce que je me sentais bien et après je voyais qu’il y avait comme une sorte de rechute où je me sentais mal et surtout nul.

La première chose que je tiens à vous dire, c’est que quand on fait une dépression, certes c’est très important d’avoir des proches qui sont là pour vous écouter, vous soutenir et vous accompagner, mais c’est également indispensable d’aller voir un professionnel de santé. D’ailleurs, c’est ce que j’avais fait. Et surtout, c’est très important de garder en tête que même si vous êtes suivis par un professionnel de santé, même si vos proches sont là pour vous et même si votre routine fonctionne super bien, il peut y avoir des rechutes. Je ne connais personne qui s’est remis d’une dépression en claquant des doigts et qui disait que le chemin avait été d’une simplicité enfantine. Je ne suis pas là pour vous vendre du rêve et vous dire que grâce à telle méthode ou tel truc, vous allez vous remettre en une journée parce que c’est faux. Se remettre d’une dépression demande de la patience, de se connaître, de connaître ses limites, ses forces et ses faiblesses et ça demande aussi énormément d’énergie. Les rechutes sont normales et arriveront peut-être. Si c’est le cas, rassurez-vous, c’est passager. Vous allez y arriver.

4. Suivez vos progrès.

Je vous conseille fortement de prendre un carnet, une feuille ou un tableau et de noter chaque jour comment vous vous sentez, les activités que vous avez fait qui vous procure du bien-être, ce que vous avez fait qui vous rend fier, ce qui a été plus difficile, etc. C’est très important de faire ça, car vous allez pouvoir mesurer vos progrès. Vous allez également pouvoir vous motiver si vous avez une baisse de moral, car vous pourrez voir tout ce que vous avez déjà accompli. Félicitez-vous et autorisez-vous à être fier de vous. Il n’y a aucune honte de faire une dépression et sur votre chemin de reconstruction, vous allez apprendre de nouvelles choses sur la vie et sur vous-même. Une fois que vous serez rétabli, vous verrez la vie d’une façon différente et vous ne serez que plus fier, car vous aurez réussi à vaincre la dépression, vous aurez développé votre résilience ainsi que vos ressources qui étaient déjà là avant, mais dont vous ne connaissiez pas l’existence.

5. Être suivi par un professionnel de santé.

Même si vos proches sont là pour vous, que vous leur parlez, qu’ils vous soutiennent, que vous passez du temps ensemble et que vous vous sentez mieux, il va être indispensable de faire appel à un professionnel de santé. Car même si le rôle de vos proches est important, ils ne sont pas psychologues ou psychiatres. Je vous conseille de contacter un professionnel de santé et de commencer un suivi. Si cette personne ne vous convient pas, vous pouvez tout à fait faire appel à une autre. Le but est de créer un cercle vertueux entre le professionnel qui vous suit et votre entourage de soutien.

Pour résumer :

Pour vaincre la dépression :

  • 1 : Parlez à des personnes bienveillantes qui seront à votre écoute.
  • 2 : Mettez en place un objectif précis avec une routine.
  • 3 : Les rechutes sont normales.
  • 4 : Suivez vos progrès. Prenez le temps d’écrire comment vous vous sentez chaque jour.
  • 5 : Faites appel à un professionnel de santé si vous en ressentez le besoin.

4 Partages
Partagez4
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez