Garder confiance dans les moments difficiles

5 conseils pour garder confiance en vous dans les moments difficiles

par | Avr 21, 2020 | Mieux-être, Premiers secours psychologiques pour les adultes | 0 commentaires

emplacement fenêtre

Bienvenue sur ComMemories ! Si vous êtes nouveau ici et que vous êtes parents, vous voudrez sans doute recevoir votre ebook " 3 Conseils indispensables à tous les parents pour aider vos enfants à mieux gérer leurs émotions " : cliquez ici pour le recevoir gratuitement. 

Merci de votre lecture et à très vite sur ComMemories !

Pas toujours simple de garder foi en soi et en la vie quand on traverse des moments difficiles dans notre vie. On peut traverser des moments compliqués aussi bien dans notre vie professionnelle que notre vie personnelle, et parfois ça peut arriver dans les deux en même temps. Ce sont dans ce genre de situation que nos forces, notre capacité de continuer à avancer et notre confiance en nous vont être les plus importants. Mais ce n’est pas toujours simple d’être dans ce type d’état d’esprit quand on traverse des moments difficiles. Aujourd’hui, je vous donne 5 conseils pour garder confiance en vous, et ce même si vous traversez des moments difficiles dans votre vie.

1. Restez calme.

Plus facile à dire qu’à faire, pourtant c’est super important : rester calme. Parfois, on ne sait pas trop ce qu’il se passe et nous pouvons avoir l’impression que notre vie nous échappe et que nous n’avons plus aucun contrôle. Nous avons beau poser des actions et de bonnes intentions, rien ne fonctionne. Dans ces moments-là, nous pouvons très vite péter les plombs. Sauf que si vous péter les plombs, vous ouvrez la porte à toutes les émotions négatives qui vont avec, et si elles s’installent dans le temps, elles peuvent amener des troubles plus ou moins sérieux comme des troubles de l’anxiété, un stress chronique, un burnout, voire même une dépression. Il est donc indispensable de rester calme, et ce dès le départ. Mais comment rester calme dans ce genre de situation ?

La première chose que vous devez savoir c’est que si vous avez envie de pester, faites-le. Ce n’est pas parce que vous allez en avoir marre et dire à voix haute « Mais bon sang ! qu’est-ce qui se passe en ce moment ? Je ne comprends pas ! Ça commence à m’énerver, j’en ai marre ! » que cela fait de vous une personne difficile ou colérique. Il vaut mieux que vous disiez ce genre de choses dès le départ plutôt que de ne rien dire, d’accumuler au fil du temps et de faire un peu comme la cocotte-minute qui accumule la vapeur. Sauf que vous n’aurez pas de soupape et vous finirez par exploser. Ce n’est pas parce que vous allez pester que vous allez finir en dépression. Au contraire si vous avez envie de le faire, faites-le. C’est votre soupape qui vous  permet de vous décharger.

Ensuite, ce que je vous recommande fortement de faire ce sont des exercices de respiration. Posez-vous quelques minutes, fermez les yeux et respirez profondément en gonflant et dégonflant votre ventre. Faites ça pendant au moins 10 minutes. Pourquoi je vous dis de respirer profondément pour rester calme ? Car la respiration va non seulement apporter de l’oxygène à votre organisme, mais va aussi réguler la physiologie de votre corps, ce qui va se répercuter sur votre mental. Vous allez avoir un meilleur apport en oxygène dans votre corps, celui-ci va mieux fonctionner, vous allez reprendre un rythme de respiration profonde qui va amener un meilleur rythme cardiaque et du coup ce bien-être physique qui est en train de s’installer en vous, va également s’installer sur le plan mental. Donc respirer va bien au-delà du rôle de « survie » en apport d’oxygène. Respirer à un rôle essentiel dans le bien-être physique et mental.

2. Restez concentré sur votre objectif.

Une fois que vous avez la base pour rester calme et que vous serez redevenu calme, ça va être très important de vous concentrer sur votre objectif. C’est indispensable pour vous d’avoir un objectif qui vous tient à cœur et qui vous motive parce que c’est dans les moments les plus compliqués que votre motivation va être mise à l’épreuve ainsi que votre endurance. Vous devez avoir un objectif clair, divisé en plusieurs étapes avec un plan d’action à réaliser chaque jour pour atteindre votre objectif. Donc c’est très important dès le départ de savoir ce que vous voulez et d’élaborer un plan d’action pour vous permettre d’atteindre votre objectif. Parce que si votre objectif est flou, si votre plan d’action est désorganisé, si vous ne savez pas par où commencer ou quelles étapes et quelles actions prendre, si au bout d’un moment vous n’arrivez pas à rester calme et faites face à une difficulté, vous allez vous retrouver bloqué, ne pouvant plus avancer. Que si tout est clair dès le départ, que vous savez gérer vos émotions et êtes capable de rester calme et zen, la route sera plus simple.

3. Laissez parler votre créativité.

Ensuite, ça va être très important de faire appel à votre créativité. Ça ne sert à rien de passer des heures assis à un bureau à réfléchir encore et encore à des solutions. En faisant ça, vous forcez les choses et vous vous forcez à trouver des solutions. Sauf qu’au final, vous n’en trouvez pas parce que vous forcez trop, ce qui amène de la fatigue, du stress et encore plus d’incertitude, qui peut vous faire perdre votre calme initial. Je vous comprends, il y a quelques années j’étais comme ça. Sauf que nous possédons tous ce quelque chose qui s’appelle la créativité. Et cette créativité, ça ne sert à rien de la forcer, puisque les idées viennent tout naturellement. Tout ce que nous avons à faire, c’est de mettre notre créativité en mode no limit. Je vous conseille tout d’abord de vous poser et de faire des exercices de respiration pendant 10 minutes. Ensuite, si vous le souhaitez, faites une activité qui vous détend et vous apporte du bien-être. Une fois que vous êtes détendu et calme, asseyez-vous, prenez une feuille ou votre téléphone et laissez votre créativité parler. Si vous avez une idée qui vient en tête notez-là. Elle est farfelue? Elle est différente de vos idées habituelles ? Notez-là quand même. Comme je l’ai dit mettez-vous en mode nos limites. Laisser toutes les idées venir et noter tout ce qui vous traverse l’esprit en termes d’idée.

On s’en fout si vos idées sont farfelues, trop sérieuses, inadaptées, etc. Noter tout ce qui vous passe par la tête. Une fois que vous aurez tout noté et qu’il n’y aura plus rien qui vous viendra à l’esprit, faites le tri dans ce que vous aurez noté et vous verrez que vous trouverez toujours une solution grâce à vos notes. Si j’ai bien appris quelque chose avec l’expérience, c’est que plus on essaye de trouver une solution, moins on la trouve. Alors que si on lâche prise, si on se dit « Ok, à tel moment de la journée je suis fatigué, je ne suis pas créatif, je ne trouve pas d’idée. J’arrête ce que je fais, je m’occupe de moi, je passe du temps avec mes animaux, mes amis, mes enfants, je respire, je me relaxe, je vais marcher et je me remettrai à ça plus tard dans la journée ou demain », vous verrez que les solutions arriveront naturellement et je parle d’expérience. Vous avez des ressources en vous et des solutions. Ça ne sert à rien de forcer pour les trouver, car elles viendront toute seul. Ayez confiance en vous, ayez confiance en la vie et vous verrez que tout se manifestera naturellement.

Garder confiance en nous même !

4. Faites une liste de vos succès.

Mon quatrième conseil est de faire une liste de toutes les choses que vous avez accomplie dans votre vie. Faites une liste de tous les succès que vous avez eu, de tous les échecs que vous avez transformés en force, de tous les challenges que vous avez surmontés, de tous les moments difficiles que vous avez traversés de toutes les choses que vous avez apprises sur votre chemin et qui font qu’aujourd’hui vous êtes vous. On a tendance à se focaliser sur ce qu’il ne va pas, sur ce qu’il y a de négatif dans notre vie et à cause de ça on en oublie tout le côté positif, tout ce qu’on a déjà accompli et tout ce que nous sommes capables encore d’accomplir. Pour ça, c’est très important d’avoir une trace écrite que ce soit dans un carnet, sur une feuille ou sur votre ordinateur pour que vous puissiez lire tout ce que vous avez fait dans le passé, toutes vos ressources, toutes les solutions que vous avez trouvées, toutes les forces que vous avez renforcées, toutes les qualités vous avez développé, toutes les nouvelles connaissances que vous avez apprises. Dans les moments difficiles, notre confiance en nous diminue et il est alors très simple de penser au négatif et d’avoir uniquement des pensées négatives. Alors que si vous avez sous vos yeux une preuve de tout ce que vous avez accompli dans votre vie, vous pourrez vous dire « Finalement, je traverse un moment difficile, mais j’en ai déjà traversé dans le passé, j’ai réussi à m’en sortir donc je ne vois pas pourquoi je ne m’en sortirais pas maintenant ».

5. Célébrez vos victoires, même si elles sont petites.

Mon cinquième conseil : célébrer toutes vos victoires y compris celles qui vous semblent petites. Vous aviez un échec que vous avez transformé en force ? Célébrez ça. Vous avez réussi à atteindre votre objectif ? Célébrez ça. On a le droit à un moment donné dans notre vie quand on arrive à obtenir ce qu’on veut, quand on a atteint notre objectif, quand on a surmonté une grosse difficulté, de nous dire « Je suis fier de moi et de ce que j’ai accompli ». Ça n’a absolument rien d’égoïste à se féliciter dans ce genre de situation. Au contraire, le but c’est d’être votre meilleur ami, de vous prendre dans vos bras ou de vous taper sur l’épaule et de vous dire « Je suis fier de toi, je suis fier de ce que tu es devenu et de ce que tu as fait ». Et pour enfoncer le tout, faites-vous plaisir. Faites-vous un cadeau, achetez-vous quelque chose qui vous fait vraiment plaisir que ce soit un objet, une pâtisserie, un vêtement, etc. Vous le méritez.

Pour résumer :

Pour garder confiance en vous dans les moments difficiles :

– N°1 : Restez calme.

– N°2 : Restez concentré sur votre objectif.

– N°3 : Laissez parler votre créativité.

– N°4 : Faites une liste de tous vos succès.

– N°5 : Célébrez vos victoires, même si elles sont petites.

4 Partages
Partagez4
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez