Conseils pour aider les personnes négatives à voir le positif

5 conseils pour aider les personnes négatives à voir le positif

par | Juil 30, 2020 | Mieux-être, Premiers secours psychologiques pour les adultes | 0 commentaires

emplacement fenêtre

Bienvenue sur ComMemories ! Si vous êtes nouveau ici et que vous êtes parents, vous voudrez sans doute recevoir votre ebook " 3 Conseils indispensables à tous les parents pour aider vos enfants à mieux gérer leurs émotions " : cliquez ici pour le recevoir gratuitement. 

Merci de votre lecture et à très vite sur ComMemories !

C’est quelque chose dont je n’avais encore jamais parlé sur le blog, et je pense que j’aurai dû le faire beaucoup plus tôt. Il y a un sujet dont j’avais très peu parlé jusqu’à présent et ce sont les personnes négatives. On connaît tous autour de nous au moins une personne qui est négative, qui voit toujours le mauvais côté des choses au lieu du bon et qui a tendance à beaucoup se plaindre. Je sais de quoi je parle, j’en connais plusieurs dans famille. J’ai grandi entouré de ce schéma de pensée. Dans cet article, je vais vous donner plusieurs conseils pour que vous puissiez mieux gérer vos discussions avec ces personnes et faire face à leur négativité.

1. Protégez-vous.

La première chose que je vous conseille, c’est de vous protéger. Alors je ne suis pas en train de vous dire que votre vie est en danger, loin de là. Par contre, il va être très important pour vous de protéger votre énergie. Je parle d’expérience. Quand on commence à parler avec des personnes négatives, qui se sont construit des schémas de pensée négatifs et que cela un impact sur leur comportement et sur ce qu’elles disent, je peux vous garantir que c’est très facile de déprimer quand vous êtes en leur présence. Il est donc indispensable que vous vous construisiez un filtre, que vous pouvez imaginer autour de vous. Vous pouvez faire une séance de visualisation ou imaginer pendant que vous parlez avec cette personne qu’il y a un filtre autour de vous, pour que vous puissiez éviter de prendre la négativité de cette personne.

Car s’il y a bien quelque chose que j’ai appris avec l’expérience, c’est qu’à chaque fois que je parle avec les membres de ma famille qui sont des personnes négatives et que j’essaye de les guider vers une vision des choses plus positives, j’ai beau leur donner un argument positif, elle me donne un contre-argument négatif, c’est automatique. Tout cela est normal, car ça fait des années que ces personnes vivent dans un schéma de pensée négatif. C’est donc devenu automatique de répondre et de donner un argument négatif quand on leur montre quelque chose de positif. C’est un peu comme si vous étiez dans un jardin rempli de jolies fleurs. Vous les montrez à ces personnes « Regarde là, cette fleur est superbe ! » et cette personne vous répond « Mais regarde celle-ci, elle est complètement fanée, elle est moche. En plus il y a des nuages qui arrivent, il va se mettre à pleuvoir, etc. ». Et ça peut devenir quelque chose de drainant, et encore une fois je sais de quoi je parle. Quand on essaye de guider ces personnes vers un mode de pensée plus positif plus sain pour elle, elle peut sabote votre travail ainsi que votre énergie. Donc la première chose que je vous conseille c’est de protéger votre mental et votre énergie.

2. Soyez patient.

Mon deuxième conseil est d’être patient. Comme je l’ai dit dans le paragraphe précédent, les personnes qui ont tendance à être négatives pensent de cette façon depuis des années et cela se répercute sur leur comportement. Elles peuvent se replier sur elle-même, éviter de se mêler aux autres, elles peuvent se sentir agressées quand on leur parle d’une certaine façon et peuvent partir au quart de tour, elles peuvent avoir aussi tendance à s’autodéprimer, etc. Elles sont rentrées dans un cercle vicieux et leurs pensées sont devenues la propre source de leur mal-être. Ces personnes peuvent ne pas se rendre compte de comment elles sont et quand vous leur expliquez qu’elles sont négatives et qu’elle ne voit que le mauvais côté des choses, elles peuvent vous répondre que c’est vous qui avez un problème, qu’elles voient la réalité et peuvent se présenter en victime, car vous n’êtes pas de leur côté. Vous l’aurez compris, aider les personnes négatives à penser de façon plus positive est un énorme challenge qui prend du temps. Rome ne s’est pas construite en un jour, penser de façon positive non plus. Alors, ne perdez pas courage, soyez patient.   

3. Prendre en compte le positif.

C’est la première que je vous conseille de faire avec ce type de personne. Par exemple, si l’un de mes proches vient se plaindre de son travail, alors que ça faisait longtemps qu’elle souhaitait revenir dans son service, je peux lui dire par exemple : « Mais tu m’avais dit il y a quelque temps que tu souhaitais vraiment y retourner. Qu’est-ce qu’il ne va pas dans ton service actuellement ? Qu’est-ce qu’il va bien aussi ? Je sais qu’il y a des points négatifs, car tu me l’as dit, mais quels sont les points positifs aussi ? ». Dans l’article que j’ai écrit sur la positivité saine, je vous disais que pour être positif il est très important de prendre en compte le négatif, car on ne peut pas l’ignorer. Nous devons savoir ce qu’il y a de négatif dans notre vie pour pouvoir ensuite trouver des solutions et agir pour que ce négatif diminue et disparaissent.

Avec les personnes négatives, c’est l’inverse. Elles sont tellement focalisées sur le négatif qu’ils en oublient le positif. Il faut donc prendre en compte le positif et le faire grandir petit à petit. Mais comme je l’ai dit dans le paragraphe précédent, c’est quelque chose qui prend du temps et c’est normal, car ces personnes ont ce schéma de pensée négatif depuis des années et c’est devenu une habitude. Les habitudes ne se changent pas du jour au lendemain. Il y a une transition qui se fait avant. Aider les personnes négatives à voir le positif c’est quelque chose que vous devez faire quotidiennement, car elles n’ont pas l’habitude de voir le positif d’elle-même. Dans un premier temps, il faut que ce soit vous qui leur montriez.

Prendre en compte le positif

4. Respecter le choix de ces personnes de penser de façon négative.

Quatrième conseil : respecter le choix de cette personne de penser de façon négative. J’ai remarqué que quand vous parlez avec une personne négative, que vous la guidez vers un mode de pensées plus positif et que vous lui montrez des choses positives qui existent dans la vie, vous pouvez tomber dans un conflit. Là encore, je parle d’expérience. Avec une personne en particulier de ma famille, ça arrive de temps en temps quand je lui montre les choses positives qui existent, quand je lui explique que parfois elle me parle de façon contradictoire, qu’elle se braque a bout d’un moment et qu’elle commence à devenir agressif verbalement. À ce moment-là, j’arrête la conversation. Même si vous faites ça avec toute la bonne intention du monde, pour les aider à se sentir mieux et à voir le positif dans leur vie, certaines personnes vont accepter et d’autres non. Il va donc être très important de respecter leur choix.

Car au final, ce n’est pas votre mode de pensée et vous n’êtes pas obligé de prendre ou d’accepter ce que dit cette personne. Par contre, si bout d’un moment cette personne prend la tête (parlons honnêtement), vous avez le droit de lui dire calmement, gentiment, mais fermement : « Écoute, je comprends ce que tu ressens, je comprends que ce soit compliqué pour toi en ce moment, je comprends qu’il y ait beaucoup de négatif dans ta vie. J’essaye de t’aider à voir les choses positives dans ta vie, car crois-moi il y en a. malheureusement, tu ne les vois pas. Ce que tu dis, ce que tu ressens et ce que tu penses, ça n’appartient qu’à toi. Et je n’ai pas à prendre tout ça. Donc je vais me lever, je vais aller dans une autre pièce, parce que ça devient difficile pour moi de continuer de t’écouter et je refuse de prendre ta négativité ».

5. Posez vos limites.

Et enfin mon dernier conseil : posez vos limites. Il y a une chose que vous devez comprendre, c’est que certes cette personne est négative et déverse tout ce qu’elle ressent sur vous parce que vous êtes là. Elle voit que vous êtes disponibles, que vous lui parlez et cette personne a besoin de parler et de se défouler, car c’est très dur de garder toute cette négativité enfermée à l’intérieur de soi. Mais il arrive un moment où nous avons tous nos limites, vous également, et si vous voyez qu’au bout d’un certain temps vous ne pouvez plus prendre tout cela, si vous vous sentez drainez par cette personne et sa négativité, c’est ok de le dire stop. C’est ok de poser vos limites et de dire : « Bon, je t’écoute, j’entends ce que tu me dis, je comprends que toute la négativité à laquelle tu fais face te rende triste, malheureux, angoissé, etc… Je t‘aide du mieux que je peux à relativiser les choses et à voir le positif dans ta vie, car il y en a. Mais je vois que tu ignores ce que je te dis de positif, car que tu es encore trop focaliser sur le négatif. Sache que je n’ai pas à prendre toute ta négativité et maintenant j’ai besoin de m’éloigner ». Ne pensez pas que vous abandonnez cette personne en vous en éloignant temporairement. Si un médecin veut continuer de soigner ses patients, il a besoin de se reposer,  de manger et de reprendre des forces sur le plan physique et mental. Pour vous, c’est exactement la même chose.

Gardez à l’esprit que ce n’est pas à vous de « guérir » cette personne, vous n’êtes pas médecin, psychologue, psychiatre ou thérapeute. Vous êtes le proche de cette personne, vous êtes là pour l’écouter si elle en a besoin, pour la rassurer si elle en a besoin et la guider à voir ce qu’il y a de positif. Mais si à un moment donné vous ne pouvez plus l’écouter, car vous en avez marre (et c’est tout à fait normal d’en avoir marre), vous avez le droit de dire stop gentiment, mais fermement. Vous n’êtes pas un punching-ball, vous êtes un être humain qui pose simplement ses limites.

 

Pour résumer :

Pour aider les personnes négatives à voir ce qu’il y a de positif :

– 1. Protégez-vous. Vous n’avez pas à prendre leur négativité, donc protéger votre mental et votre énergie.

– 2. Soyez patient. Ces personnes pensent de façon négative depuis des années et c’est malheureusement devenu une habitude. Cela peut prendre du temps avant qu’elles ne puissent voir le positif par elles-mêmes.

– 3. Prenez en compte le positif. Le négatif existe, mais le positif existe aussi. Guider doucement ces personnes à voir le positif, même la plus petite chose positive.

– 4. Respectez le choix de ces personnes de penser de façon négative.

– 5. Posez vos limites. Si vous ne pouvez plus entendre ces personnes déverser leur négativité sur vous, il est temps de poser vos limites et de dire stop.

4 Partages
Partagez4
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez