Des conseils pour mieux gérer les émotions négatives

4 conseils pour mieux gérer les émotions négatives intenses

par | Mai 14, 2020 | Mieux-être, Premiers secours psychologiques pour les adultes | 0 commentaires

emplacement fenêtre

Bienvenue sur ComMemories ! Si vous êtes nouveau ici et que vous êtes parents, vous voudrez sans doute recevoir votre ebook " 3 Conseils indispensables à tous les parents pour aider vos enfants à mieux gérer leurs émotions " : cliquez ici pour le recevoir gratuitement. 

Merci de votre lecture et à très vite sur ComMemories !

Lorsqu’on se sent bien et que les émotions positives prennent le dessus sur nous, c’est facile de se détendre et de se laisser porter par la vie. Mais quand ce sont les émotions négatives qui prennent le dessus, c’est là que ça se complique. Par moment, les émotions sont tellement intenses qu’elles prennent le contrôle et c’est à ce moment-là que nous nous sentons différents, comme si nous n’étions plus nous-mêmes. Il faut donc faire attention, car des troubles comme la dépression ou le burnout, peuvent faire leur apparition. Pourtant, nous avons tous en nous des ressources puissantes qui peuvent nous aider à faire face à ses émotions intenses et nous rétablir. Aujourd’hui, je vous donne 4 conseils pour que vous puissiez faire face aux émotions négatives intenses et ainsi mieux les gérer.

1. Nommer les émotions.

Les émotions négatives sont un peu comme les peurs. Pour les faire partir, il faut les nommer. La première chose à faire est d’identifier les émotions que vous ressentez, de mettre des mots dessus pour ensuite les nommer. Lorsque vous vous sentez attaquer par des émotions négatives, que se passe-t-il dans votre tête, dans votre mental ? Que se passe-t-il dans votre corps ? Quelles sont les sensations que vous ressentez ? Est-ce que vous avez des douleurs ? Est-ce que votre rythme cardiaque s’accélère ? Est-ce que vous sentez la crise de panique arriver ? Dès que vous sentez les émotions négatives arriver, il est très important de les identifier et de savoir qui elles sont. Lorsque quelqu’un arrive chez vous à l’improviste et que vous n’avez aucune idée de qui ça peut-être, vous regarder par la fenêtre pour identifier cette personne avant de lui ouvrir. Et bien avec les émotions négatives c’est la même chose. Quand vous sentez qu’elles arrivent, la première chose à faire est de les identifier et les nommer pour ensuite les empêcher de s’installer en vous.

2. Bloquer la route des émotions négatives.

Une fois que vous avez identifié les émotions, il va être temps de leur bloquer la route. N’attendez pas que les émotions négatives prennent le dessus sur vous pour réagir, car il sera trop tard. Dès que vous sentez la panique, la colère, la tristesse, la peur, l’angoisse ou le stress arriver en vous, vous devez agir pour éviter que ces émotions ne se développent et prennent le dessus sur vous. C’est un peu comme quand on commence à se sentir malade. Quand on commence à avoir de la fièvre, des courbatures et à se sentir très mal, on se dit : « La grippe est en train d’arriver. Je vais tout de suite prendre des médicaments et ensuite je prends rendez-vous chez le médecin ». Vous n’attendez pas plusieurs jours, en étant complètement cloué au lit pour prendre des médicaments et aller chez votre médecin. Ce qu’il faut mieux faire dans ce genre de situation, c’est passer à l’action, prendre des médicaments et aller voir son médecin pour éviter que la grippe ne s’installe et vous cloue au lit avec 39 de fièvre. Et bien pour le mental et les émotions négatives intenses, c’est exactement la même chose.

Comment mieux gérer les émotions négatives

3. Faites des activités qui vous apportent du bien-être.

Mais alors, comment bloquer la route des émotions négatives ? Et bien pour ça vous allez pouvoir faire des activités qui vont vous procurer un sentiment de bien-être, d’apaisement et de sérénité. Pour ça, il faut bien vous connaître. Parfois, on croit qu’on se connaît très bien, on croit savoir ce qui est bon pour nous et ce qui est mauvais. Certaines personnes se connaissent extrêmement bien et savent ce qui fonctionne pour elles et ce qui ne fonctionne pas ou moins bien. Comment savoir quelles activités vous fait du bien ? Tout simplement en les testant. Si cela fait des années que vous avez l’habitude de faire du vélo plusieurs fois par semaine et que ça vous fait du bien, vous savez très bien que c’est une activité qui vous aide à vous défouler, et surtout qui vous apporte du bien-être. C’est une activité à absolument garder dans votre routine mieux-être.

Si par contre vous ne savez absolument pas ce qui vous fait du bien en termes d’activité, ce que je vous conseille c’est de créer une routine mieux être. Dans cette routine, vous allez pouvoir choisir une ou plusieurs activités que vous allez pouvoir tester afin de voir celles qui vous procurent le plus de bien-être. Par exemple, il peut s’agir d’aller faire du sport dans une salle de gym ou d’aller courir, faire de la musculation, aller à la piscine, marcher, vous promener dans un parc, lire, cuisiner, faire du yoga, méditer, dessiner, peindre, etc. Les possibilités sont multiples. Gardez à l’esprit que c’est vous et uniquement vous qui décidez. C’est votre routine, c’est votre façon de gérer vos émotions et c’est à vous de trouver les activités qui vont vous aider à vous sentir mieux, à développer vos ressources internes, à renforcer votre confiance en vous et également votre capacité à redevenir calme et à mieux gérer vos émotions.

4. Parler de ce que vous ressentez.

Et enfin, mon quatrième conseil est de parler de ce que vous ressentez de négatif. Si vous ressentez un mal-être, si vous avez besoin de vous exprimer par la parole, je vous conseille fortement d’en parler à quelqu’un. Ça peut être votre famille, vos amis, un coach ou un professionnel de santé. Le fait de parler, de verbaliser ce que vous ressentez, de poser des mots sur les maux va vous permettre déjà de nommer votre mal-être, de mettre un nom dessus et surtout va vous permettre d’ouvrir la soupape pour faire partir toutes les émotions négatives que vous pouvez ressentir. Il n’y a pas de fréquence idéale pour parler de votre mal-être. Certaines personnes vont parler une fois, se sentiront beaucoup mieux et continueront leur vie avec leurs activités, sans forcément ressentir l’envie de reparler de leur mal-être. Et il y a d’autres personnes qui vont avoir besoin de parler plusieurs fois, que ce soit plusieurs fois par mois ou par semaine, et ces personnes-là peuvent avoir besoin de plus de temps pour se rétablir. Si jamais c’est votre cas, surtout ne pensez pas que c’est parce que vous êtes en train d’échouer. Pas du tout. Nous sommes tous différents et nous avons tous des rythmes de rétablissement différent. Donc si vous voyez que pour vous ou vos enfants ça prend plus de temps, sachez que c’est normal. Le plus important est de faire les choses en fonction de votre intuition. Si vous ressentez le besoin de parler, faites-le. Si vous n’avez pas envie de parler, ne le faites pas. Si vous avez envie de parler à une personne en particulier, faites-le. Par contre si vous n’avez pas envie de parler à telle personne, ne le faites pas. La personne qui décide c’est vous.

Pour résumer :

Pour mieux gérer les émotions négatives intenses :

  • N°1 : Nommer les émotions.
  • N°2 : Bloquer la route des émotions négatives.
  • N°3 : Faites des activités qui vous apportent du bien-être.
  • N°4 : Parler de ce que vous ressentez.

4 Partages
Partagez4
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez