Les 3 dates de commémoration Française

par | Sep 8, 2017 | Histoire | 0 commentaires

emplacement fenêtre

Bienvenue sur ComMemories ! Si vous êtes parents, je vous invite à lire le guide " Les 5 erreurs à éviter pour parler de violence, de guerre ou des attentats avec son enfant " : cliquez ici pour le télécharger gratuitement. 

Si vous travaillez auprès d’enfants (j’ai aussi pensé à vous), rejoignez le mini-cours de 7 vidéos pour rassurer les enfants face à la violence : cliquez ici pour y accéder gratuitement.

Merci de votre lecture, et à très vite sur ComMemories.

La France commémore plusieurs évènements chaque année, comme l’abolition de l’esclavage, l’appel du 18 Juin et la rafle du Vel d’Hiv. Mais il y a trois dates qui sont toutes associées à un jour férié et elles ont chacune leurs particularités. Vous les connaissez ?

 

Le 14 Juillet : Vive la République !

La fête nationale Française ! C’est le jour de la prise de la Bastille. Le 14 Juillet marque la fin du règne de Louis XVI et de la monarchie Française. Cette date représente aujourd’hui la naissance de la République. C’est une fête que la plupart des Français ne manquerait pour rien au monde. C’est une journée festive qui commence par un défilé militaire sur les Champs Elysées, diffusé en direct à la télévision, et qui se termine avec des bals et des feux d’artifice. Le plus beau est sans doute celui tiré depuis la Tour Eiffel. Pour les Français c’est une fête nationale. Pour les étrangers c’est une attraction. Beaucoup de touristes viennent à Paris au mois de Juillet pour assister au défilé des champs Elysées et au feu d’artifice. En plus de ça, des concerts sont organisés un peu partout en France. Cette journée tombe en plein été et beaucoup de Français sont en vacances. Ils profitent donc de cette journée pour se détendre et s’amuser. Cette année il est tombé un vendredi. Le weekend de routine s’est transformé en week end 14 Juillet avec trois jours. Pas mal non ?

Comme son nom l’indique, le 14 Juillet est une fête. C’est une journée ou nous célèbrons notre histoire. Nous ne commémorons pas. D’ailleurs lorsque les médias parlent des préparatifs du 14 Juillet ils parlent de festivités et non de commémoration. Les Français sont donc en mode « célébration ». Ils sortent, vont dans les cafés, les restaurants et attendent 23h pour admirer les feux d’artifice. De tous les jours fériés Français, le 14 Juillet est sans doute le jour le plus festif et auquel beaucoup de personnes participent. Mais qu’en est-il des autres dates ?

 

Le 11 Novembre : la guerre est finie.

Il y a presque 100 ans, les Français ont appris avec soulagement la fin de la Première Guerre Mondiale.  C’est au matin du 11 Novembre 1918 que l’armistice est signé. L’Allemagne est vaincue. Ce conflit qui a duré quatre ans se terminait pour de bon, mais avec de lourdes pertes : plus de 10 millions de morts. Le monde ne serait plus jamais comme avant. Les poilus ont été témoins d’horreurs comme jamais il n’y en avait eu. Ceux qui sont revenu des tranchées ont étés marqué à vie de qu’ils ont vu. Une détresse psychologique qui pour certain était incurable. L’impact de cette guerre continue aujourd’hui de nous toucher, tant elle a fait des dégâts physiques et psychologiques, aussi bien chez les soldats que chez les civils. Cette guerre était censée être la guerre qui finirait toutes les guerres. Ça n’a pas été le cas.

Plus d’un million de Français sont mort pendant la Grande Guerre. Tous les villages de Frances ont érigé leurs monuments aux morts portant les noms de ceux qui ne sont jamais revenus des tranchées. Aujourd’hui, plus personne ne peut témoigner de cette époque. Il ne reste que des livres, des films, des témoignages et des expositions. Même si ce conflit s’est arrêté, la paix n’aura duré qu’une vingtaine d’années avant que la Seconde Guerre Mondiale n’éclate. Il y a un sentiment que tous les morts de la Grande Guerre n’auront servi à rien. Le 11 Novembre est donc là pour nous rappeler de ne pas oublier le quotidien difficile et tragique des soldats et civils. L’enfer des tranchées a ensuite laissé place à une violence plus large avec la déclaration de la Seconde Guerre Mondiale.

 

Le 8 Mai : la fin du nazisme.

Plus de vingt après l’armistice du 11 Novembre 1918, celui du 8 Mai 1945 met officiellement fin de la Seconde Guerre Mondiale. L’Europe pensait avoir connu le pire avec la Grande Guerre. Mais la seconde a apporté encore plus d’atrocités avec les camps de concentrations et d’exterminations. Des familles, des enfants et des personnes comme vous et moi sont morts dans ces camps. La cause ? L’idéologie nazi qui considère la race aryenne comme supérieur à toutes les autres. Hitler a utilisé cette idéologie lors de la Seconde Guerre Mondiale. Du fait de leur statut de race dominante, les nazis ont donc cherché à conquérir un territoire, un espace vital, afin que les personnes de cette « race » puissent y vivre. Leur symbole devient la croix gammée. L’intervention des Etats-Unis, de l’Union Soviétique et de plusieurs autres pays dans la libération de l’Europe fait la particularité de ce conflit. Les alliés du monde entier ont ensemble mis fin au totalitarisme. La fin de la Seconde Guerre Mondiale met un terme à un cauchemar de plus en Europe, avec un bilan très lourd : plus de 60 millions de morts.

La fin de la Seconde Guerre Mondiale marque le début de l’amitié franco-allemande et la naissance de l’Europe. Beaucoup de personnes ayant vécu cette guerre sont encore parmi nous et le souvenir est encore présent dans leurs esprits. Alors que la Grande Guerre se déroulaient dans les tranchées au nord de la France, la Seconde Guerre Mondiale a été plus dispersée. Une grande partie de la France a été occupé et plusieurs régions de France ont été le théâtre d’évènements tragiques, comme le massacre du village d’Oradour-Sur-Glane. De plus, chaque région de France à sa propre histoire à raconter. Il serait difficile d’imaginer une commémoration du débarquement en Normandie dans le centre de la France par exemple. La France est faite de plusieurs témoignages qui lorsqu’on les rassemble forme la mémoire nationale. Le 8 Mai est une journée symbolique. Nous commémorons la fin de l’un des conflits les plus meurtriers de l’histoire mais aussi la fin du règne Nazi en Europe.

Ces trois dates ont chacune leurs identités. Comme beaucoup de Français je connaissais ces dates, mais j’en savais moins sur leurs histoires. Le 11 Novembre et le 8 Mai sont aussi commémorés dans d’autres pays d’Europe, comme le Royaume-Uni.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer
+1