3 conseils pour se rétablir efficacement

par | Fév 6, 2020 | Premiers secours psychologiques pour les adultes | 0 commentaires

emplacement fenêtre

Bienvenue sur ComMemories ! Si vous êtes nouveau ici, je vous offre votre séance d'auto-hypnose de 30 minutes qui vous apporte détente, calme et sérénité : cliquez ici pour la recevoir gratuitement. 

Si vous êtes parent, vous voudrez sans doute recevoir votre accès gratuit au cours 7 conseils pour rassurer les enfants et les aider à mieux gérer leurs émotions " : cliquez ici pour recevoir votre accès gratuitement. 

Merci de votre lecture et à très vite sur ComMemories !

Quand j’ai développé le stress post-traumatique et que j’étais suivi par une psychologue, je ne me suis pas uniquement reposé sur elle pour me rétablir. Certes, elle m’a énormément aidé, mais il fallait que je m’aide aussi. Il y a eu des hauts, des bas, des ajustements et de nouvelles activités mises en place, car lorsque l’on se remet d’un stress post-traumatique, d’un burnout ou d’une dépression, le chemin est loin d’être linéaire. C’est challengeant, difficile, et parfois on a l’impression qu’on n’y arrivera jamais, alors que si. Aujourd’hui, j’avais envie de vous partager 3 conseils qui m’ont aidé à me rétablir et qui ont été plus qu’efficaces.

1. Expérimenter.

Qu’est-ce que j’entends par « expérimenter » ? Je vais prendre un exemple pour mieux vous expliquer. Aujourd’hui, même si le stress post-traumatique est derrière moi, je me rends compte que quand je vais me coucher, je ne me sens pas aussi relaxé qu’avant. Pourquoi ? Parce qu’il y a quelques mois j’avais mis en place une routine bien-être le soir où j’écoutais des méditations guidées, des vidéos ASMR avec ou sans séances de tapis d’accupression. Cette routine m’allait très bien et au bout d’un moment comme je me sentais mieux, j’ai décidé de lâcher un peu cette routine, ce qui veut dire que depuis quelque temps le soir je ne prends plus le temps de me détendre. Le problème c’est que je m’aperçois que ça ne va pas du tout, car maintenant je vais me coucher en me sentant mal. J’avais délibérément décidé d’expérimenter une routine relaxation le soir, qui avait super bien marché. Le fait d’arrêter m’a fait prendre conscience qu’une routine relaxation le soir me fait du bien sur le long terme et que par conséquent, il serait bon de la remettre en place. Si je n’avais pas expérimenté ce genre de routine, je n’aurais pas pu savoir que ça me faisait autant de bien. De même, maintenant que j’expérimente le fait de ne pas avoir de routine le soir, je me rends compte qu’il faut absolument que je la remette en place.

Tout ça pour vous dire que lorsque vous décidez de mettre en place une routine mieux-être et que vous ne savez pas trop quelle activité mettre en place, je vous conseillerais d’en essayer plusieurs et d’expérimenter. Parce qu’il n’y a qu’en expérimentant que vous allez pouvoir savoir ce qui vous fait du bien, ce qui vous fait moins de bien, ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

2. Renforcer ce qui vous apporte de l’énergie positive et du bien-être.

Une fois que vous aurez mis les activités en place et que vous aurez expérimenté votre nouvelle routine, vous allez pouvoir vous rendre compte au bout d’un mois ce qui vous fait du bien, ce qui vous donne de l’énergie positive et surtout ce qui va vous apporter un sentiment d’apaisement. Ce que je vous conseille de faire par la suite, c’est de vous concentrer sur les activités qui vous font du bien et d’en faire plus. Par exemple, si vous allez faire du sport une à deux fois par semaine et que vous vous rendez compte ça vous fait vraiment du bien, essayer d’en faire trois à quatre fois par semaine. Si vous vous apercevez que le fait d’écouter des vidéos relaxantes le soir avant de vous endormir vous apaise, au lieu d’en écouter une fois par semaine écoutez-en deux fois par semaine, voire tous les soirs. Le but est vraiment de vous focaliser sur les activités qui vous font du bien, qui vous apaise et qui vous apporte de l’énergie positive. Car au final, c’est cette énergie-là qui nous intéresse. Se rétablir demande beaucoup d’énergie (j’en sais quelque chose) et il vaut mieux que cette énergie soit positive et qu’on en consomme chaque jour.

Imaginons qu’une personne tombe malade. Elle a de la fièvre, c’est la grippe. Si elle veut se remettre le plus rapidement possible, il est fortement conseillé de prendre des médicaments deux à trois fois par jour pendant plusieurs jours. Si cette personne prend uniquement un comprimé une fois tous les deux jours, premièrement son état ne va pas s’améliorer et deuxièmement il risque même d’empirer. Avec l’énergie positive, c’est la même chose. Si vous faites une activité qui vous procure de l’énergie positive qu’une seule fois par semaine, au final vous allez vous sentir bien juste une journée par semaine, alors que le but c’est de vous sentir bien tous les jours. Il est donc essentiel de mettre en place une routine avec plusieurs activités et d’expérimenter ces activités pour ensuite voir celles qui vous procurent le plus de bien-être et de réajuster votre routine si nécessaire pour que vous puissiez vous sentir mieux le plus souvent possible. La joie, le bonheur, le bien-être sont à consommer sans modération.

3. Repérer ce qui ne fonctionne pas ou ce qui ne fonctionne plus et trouver des solutions.

Une fois que vous avez expérimenté votre routine avec les activités que vous avez mise en place et que vous avez trouvé celles qui vous apportent du bien-être et de l’énergie positive, il va être très important de voir celles qui ne fonctionnent pas pour vous. Il peut s’agir par exemple du sport. Imaginons que vous décidiez de créer une routine sport en vous mettant au jogging et également de vous rendre dans une salle de sport. Vous expérimentez ces activités et au bout d’un mois, vous vous rendez compte que le jogging n’est pas fait pour vous. Ça vous fatigue énormément, ça vous donne des douleurs aux genoux et vous n’aimez pas particulièrement aller courir lorsqu’il pleut. Par contre, vous adorez aller à la salle. Vous allez donc ajuster votre routine, arrêter le jogging, essayer une autre activité cardio, comme le stepper ou le vélo, et aller plus souvent à la salle.

Imaginons également que vous décidiez de vous mettre à la méditation et aux vidéos ASMR. Vous expérimentez pendant un mois et vous vous rendez compte que la méditation n’est pas faite pour vous. Vous décidez d’arrêter la méditation et d’écouter plus de vidéos ASMR, car ces dernières vous relaxent beaucoup que les séances de méditation guidée.

Vous voyez l’importance d’essayer et d’expérimenter de nouvelles activités ? Vous pouvez peut-être vous dire : « En fait j’ai perdu mon temps en essayant d’aller courir ou de méditer », alors que non. Vous n’avez absolument pas perdu votre temps, au contraire. Maintenant, vous savez que telle activité n’est pas faite pour vous pour telle raison, ce qui va vous permettre d’ajuster votre routine, de vous focaliser sur d’autres activités que vous avez testées et qui vous font du bien ou alors d’en essayer d’autres, d’expérimenter et voir si ça fonctionne.

Autre conseil : il est important de vous demander pourquoi cette activité en particulier ne vous convient pas. Si je reprends l’exemple du jogging, on peut imaginer que c’est une activité qui ne vous convient pas parce que ça vous fatigue très vite étant donné que vous n’êtes pas habitué à faire du cardio, vous avez des douleurs aux genoux, il est compliqué d’aller courir en hiver ou quand il pleut, etc. Les raisons peuvent être multiples. Le but est aussi d’apprendre à vous connaître encore mieux.

Pour résumer :

Pour vous rétablir de façon efficace, il faut que :

  • Vous expérimentiez plusieurs activités
  • Vous renforciez celles qui vous apportent le plus de bien-être
  • Repérer celles qui ne fonctionnent pas et ainsi apprendre à mieux vous connaître

Je parle plus en détail de comment vous pouvez apaiser, rassurer et aider vos enfants à mieux gérer leurs émotions dans la formation « Apaiser et rassurer les enfants (6-10 ans) ». Vous allez apprendre comment :

– Rassurer et apaiser vos enfants

– Les aider à mieux gérer leurs émotions

– Créer une routine mieux-être adaptée à vos enfants

– Les aider à installer un sentiment de bien-être en eux qui dure sur le long terme 

Cliquez ici pour rejoindre la formation.

4 Partages
Partagez4
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez