3 conseils pour mieux gérer l’anxiété

par | Juin 4, 2020 | Mieux-être, Premiers secours psychologiques pour les adultes | 0 commentaires

emplacement fenêtre

Bienvenue sur ComMemories ! Si vous êtes nouveau ici et que vous êtes parents, vous voudrez sans doute recevoir votre ebook " 3 Conseils indispensables à tous les parents pour aider vos enfants à mieux gérer leurs émotions " : cliquez ici pour le recevoir gratuitement. 

Merci de votre lecture et à très vite sur ComMemories !

Nous avons tous fait face à l’anxiété au moins une fois dans notre vie. Que ce soit par rapport à un examen, un entretien d’embauche ou un changement dans notre vie. Sachez que vous pouvez mieux gérer votre anxiété et aujourd’hui je vous donne 3 conseils pour que vous puissiez y arriver.

1. Utilisez la logique pour diminuer votre anxiété.

La première chose à faire va être de vous poser quelques minutes. Vous pouvez prendre une feuille et un stylo si vous voulez noter ce que vous allez faire. Fermez les yeux, respirez profondément et laissez votre anxiété venir. C’est très important de lui donner l’opportunité de s’exprimer. Prenez au moins 10 minutes et écoutez ce que vous dit votre anxiété. Faites attention à ce que vous ressentez dans votre corps et dans votre esprit. Une fois que votre anxiété vous aura dit tout ce qu’elle avait à dire, vous pouvez prendre des notes si vous le souhaitez et ensuite vous posez les questions suivantes :

  • Quelle est la probabilité que ce qui me fait peur, me rend anxieux, arrive ?
  • Si ça devait arriver, quelles sont les solutions à portée de main ?
  • Qu’est-ce que je pourrais faire pour améliorer la situation si ça devait arriver ?
  • Quelles sont les choses qui sont sous mon contrôle et que je pourrais éventuellement utiliser si le pire arrive ?
  • Qu’est-ce qui pourrait arriver de bien ?
  • Si tout se passe bien, comment je me sentirais ?

Il s’agit d’une liste non exhaustive, vous pouvez vous poser d’autres questions si vous le souhaitez. C’est très important de prendre le temps de vous poser quelques minutes et d’utiliser votre logique pour faire face à votre anxiété. Laissez-la parler, comme s’il y avait une réelle personne qui vous parlait  et posez-vous des questions pertinentes pour faire taire votre anxiété. Ceci est la première étape.

2. Faites face à votre anxiété.

Une fois la première étape terminée, ça va être très important pour vous de vous lever et de passer à l’action physiquement. C’est très important de vous retrouver dans des situations où vous allez être confronté à votre anxiété. Par exemple, si vous avez un entretien d’embauche ou un examen oral à passer et que vous êtes très anxieux par rapport à cette situation, entraînez-vous en amont avec des personnes que vous connaissez, puis avec des personnes que vous connaissez plus ou moins bien comme des collègues ou des camarades à qui vous ne parlez pas forcément. Autre exemple, si vous avez peur de vous retrouver seul au milieu d’une foule, rendez-vous dans un magasin bondé de monde ou aller marcher dans un parc où il y a beaucoup de monde. Vous pouvez très bien commencer à vous rendre dans les magasins aux heures où il y a moyennement du monde, puis progressivement vous y rendre aux heures de pointe. Si vous avez peur de l’échec, peur d’échouer avec un certain projet, professionnel ou personnel, mettez-vous dans une situation où vous êtes sûre d’échouer. Par exemple , s’il y a un plat que vous avez du mal à réaliser, que vous n’avez jamais fait, faites-le. Ce sera un échec, mais certainement pas la fin du monde et c’est ça que vous devez apprendre.

Faire face à ses peurs, à son anxiété, implique de sortir de sa zone de confort pour apprendre à être confortable avec l’inconfortable. Et c’est surtout apprendre que dans 99 % des cas, même si notre peur, notre anxiété, se réalise, on se rend compte que ce n’est pas la fin du monde et qu’il y a toujours des solutions à portée de main pour transformer cette situation en quelque chose de positif. Vous pouvez bien sûr faire appel à un professionnel de santé pour vous accompagner si vous en ressentez le besoin.

3. Acceptez l’inconnu.

Et enfin mon troisième conseil : accepter l’inconnu, accepter l’incertitude, et apprenez à être plus dans le moment présent. L’anxiété survient surtout pour les choses qui sont dans le futur et qui ne sont pas encore là. C’est le genre de choses pour lesquelles on s’inquiète alors que finalement on n’a aucune idée de ce qu’il va arriver. On peut se poser des questions comme :

  • Qu’est-ce que je pourrais faire si ça se passe comme ça ?
  • Qu’est-ce que je pourrais faire si ça ne se passe pas comme prévu ?
  • Et s’il y a ça qui arrive, et si, et si, etc.

On peut partir dans un engrenage de pensée négative et s’inquiéter pour quelque chose qui premièrement n’est pas encore arrivé et deuxièmement qui peut très bien se passer. Au final, on perd du temps à ruminer et on perd de l’énergie, car ruminer nous demande beaucoup d’énergie. On installe de la négativité en nous pour quelque chose dont on ne sait pas si ça va arriver et qui si ça se trouve, va très bien se passer. Pour faire face à tout ça, il faut accepter l’inconnu, accepter que nous ne puissions pas tout contrôler dans notre vie et ça nous demande également de travailler sur le lâcher-prise.

Vous avez le contrôle sur certaines choses dans votre vie. Par contre, vous n’avez pas de contrôle sur le résultat. Par exemple, si vous démarrez un nouveau projet professionnel, vous pouvez contacter d’autres entreprises pour des partenariats, vous pouvez créer un site Internet, vous pouvez faire de la publicité pour faire connaître votre nouveau projet, mais vous ne pouvez pas contrôler le résultat. Vous ne pouvez pas savoir à l’avance si le public va être intéressé par votre nouveau projet, si des personnes vont acheter votre nouveau produit ou votre nouveau service, c’est à eux de décider. Vous avez un certain contrôle sur ce que vous pouvez faire en amont, mais vous n’avez aucun contrôle sur le résultat. C’est très important d’être dans le contrôle de ce que vous pouvez faire, mais également de savoir lâcher prise, trouver l’équilibre entre ce que vous pouvez contrôler et ce que vous ne pouvez pas contrôler.

Pour résumer :

Pour mieux gérer l’anxiété :

– 1. Utilisez la logique pour diminuer votre anxiété.

– 2. Faites face à votre anxiété.

– 3. Acceptez l’inconnu.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez