Conseils pour être dans la positivité saine

3 conseils pour être dans la positivité saine

par | Juil 23, 2020 | Premiers secours psychologiques pour les adultes | 0 commentaires

emplacement fenêtre

Bienvenue sur ComMemories ! Si vous êtes nouveau ici et que vous êtes parents, vous voudrez sans doute recevoir votre ebook " 3 Conseils indispensables à tous les parents pour aider vos enfants à mieux gérer leurs émotions " : cliquez ici pour le recevoir gratuitement. 

Merci de votre lecture et à très vite sur ComMemories !

Être positif, c’est quelque chose d’important dans la vie. Il faut savoir qu’il y a deux types de positivité. Il y a la positivité saine et la positivité malsaine. J’avais déjà écrit un article sur la différence entre la positivité saine et la positivité malsaine, que vous pouvez lire en cliquant ici. Et aujourd’hui je voulais vous donner plusieurs conseils pour que vous puissiez rester dans cette positivité saine, envers vous-même et aussi envers les autres. Car être dans la positivité saine va vous aider à prodiguer les premiers secours psychologiques pour vos proches ou pour vos enfants.

1. Être positif en tenant compte du négatif.

Il faut savoir que dans la vie, c’est important d’être positif. Mais ce n’est pas parce que vous allez être positif que vous allez faire comme si tout le négatif qui existait dans votre vie avait soudainement disparu. Il ne faut pas tomber dans un lâcher-prise total et se dire : « Ouais j’ai des problèmes financiers, personnels, professionnels… Mais bon, maintenant je m’en fiche, je décide d’être positif et d’avancer dans ma vie et les difficultés que j’ai et bah tant pis, ça passera tout seul ». La positivité ne fonctionne pas du tout comme ça. J’ai personnellement connu une personne qui était très positive. Mais elle était surtout dans un lâcher-prise total de sa vie. Cette personne avait des problèmes, qu’elle minimisait à fond et elle a décidé d’être positive, de faire confiance à la vie et d’avancer en laissant la vie s’occuper de ses problèmes. Sauf que vous imaginez bien que ça ne s’est pas du tout passé comme elle espérait. Être positif, c’est prendre en compte tout ce qu’il y a de négatif dans notre vie et choisir de ne pas se laisser abattre, garder espoir et rester positif envers l’avenir. C’est se dire que ce que l’on vit actuellement est un mix de négatif et de positif et qu’on choisit de se concentrer sur une énergie positive, qui au final va prendre le dessus sur le négatif.

La positivité c’est savoir trouver l’équilibre entre le positif et le négatif. C’est très important de se focaliser sur le positif, mais il faut prendre en compte l’aspect négatif, car généralement ça ne passe pas tout seul, d’un coup de baguette magique. Nous devons agir pour transformer ce négatif en positif. La clé est donc de trouver l’équilibre entre trop se focaliser sur le négatif et lâcher prise totalement. La positivité saine c’est cet équilibre, c’est se dire :  « Ok, il y a du négatif dans ma vie, mais il y a ça qui se passe bien et je décide d’être positif parce que je vais trouver des solutions ».

2. Reconnaître ce que les autres vivent de négatif.

Pourquoi vous allez aller parler avec l’un de vos proches ou votre enfant ? Parce que vous voyez qu’il y a quelque chose qui ne va pas et ça va être très important de prendre le négatif en compte. Alors qu’est-ce que j’entends par négatif ? Ce sont les choses que ces personnes vivent, ces situations négatives qu’ils traversent en ce moment. Au lieu de dire, par exemple, à votre enfant qui a peur d’une peluche la nuit : « Écoute, arrêtes ce n’est qu’une peluche. Tu adores cette peluche, arrêtes de dire qu’elle te fait peur la nuit parce que c’est ridicule », dites-lui plutôt : « Qu’est-ce qui te fait peur précisément la nuit avec cette peluche ? Est-ce que c’est la façon dont elle est placée ? Est-ce que c’est parce qu’elle paraît plus grande ? Tu sais, c’est normal d’avoir peur la nuit parce qu’il fait sombre, on y voit mal et on peut prendre des objets qu’on aime beaucoup pour des objets qu’on ne connaît pas et ça peut nous faire peur ». Un deuxième exemple où vous parlez avec l’un de vos proches, qui vous dit que ça fait quelque temps que ça va mal dans sa vie personnelle et personnel. Au lieu de lui dire : « De toute façon avec toi il y a toujours quelque chose qui ne va pas. Tu n’es jamais satisfait, jamais heureux. Tu as plein de choses dans ta vie pour lesquelles tu devrais être heureux, alors tu te plains de quoi ? », dites-lui plutôt : « Tu sais, il y a des jours où ça va aller et d’autres où ça va moins aller. Aujourd’hui c’est un jour où ça va moins bien, ou tu ne vois uniquement que le négatif. Mais c’est aussi important que tu poses ton attention sur ce qu’il y a de positif dans ta vie. Parle-moi de ce qui va mal en ce moment dans ta vie. Et ensuite tous les deux, on fera la liste des choses qui vont bien ». Vous voyez que dans les premiers exemples à aucun moment la personne qui écoute ne fait preuve d’empathie, à aucun moment elle ne prend en compte l’aspect négatif qu’il y a pour l’autre.

Si vous restez dans une positivité malsaine, premièrement vous ignorez le négatif et deuxièmement vous pouvez faire culpabiliser la personne ou l’enfant avec qui vous parlez, car ils se sentent mal et vous rester dans votre posture de « Mais non, ça va passez ». Vous ne vous mettez pas à leur place. Si vous voulez rester dans la positivité saines, ça va être indispensable de prendre en compte l’aspect négatif. Parce qu’il n’y a qu’en le prenant en compte, qu’en le ressentant, qu’on va pouvoir trouver des solutions pour le faire partir.

3 Conseils pour être dans la positivité saine

3. Utiliser la positivité saine pour les personnes négatives.

Je pense qu’on connaît tous une personne autour de nous qui est toujours négative, qui voit toujours le mauvais côté des choses et qui a tendance à se plaindre assez souvent. Personnellement, j’en connais plusieurs. Ces personnes sont dans la négativité quotidiennement. Les personnes négatives vont avoir tendance à se sentir stressées, anxieuses, voire même déprimées plus souvent, car penser de façon négative est devenu une habitude pour elles. Il faut savoir que ces personnes sont « leurs propres ennemis » car elles se sont construit des schémas de pensée qui influent sur leur comportement et qui les amènent à développer leur propre angoisse, leur propre source de mal-être. Alors certes, ces pensées négatives sont aussi très souvent liées a des facteurs externes comme leur vie professionnelle et/ou personnelle, mais ces personnes sont tellement habitué depuis des années à se focaliser sur le négatif, que c’est devenu une habitude très malsaine et qu’elles ont construit leur propre cercle vicieux.

Je vais être honnête avec vous : être dans la positivité saine avec ce type de personne est un challenge et croyez-moi je sais de quoi je parle. Si vous souhaitez les aider à voir plus de positif dans leur vie, je vous le dis tout de suite ça va prendre du temps pour les faire évoluer dans leur façon de penser. Mais vous pouvez y arriver. C’est très important de les guider à voir ce qu’il y a de positif dans leur vie et surtout d’en faire la liste. Car elles sont tellement focalisées sur le négatif que parfois, le positif n’existe plus pour elles. Elles peuvent penser que tout va mal (alors que non) et se plaindre de tout. Elles peuvent même être contradictoires. Par exemple, une personne peut vous dire qu’elle a changé de service dans son travail, qu’elle se sent vraiment mal dans ce service, qu’elle n’a envie que d’une seule chose, retourner dans l’ancien. Et quand elle retourne dans l’ancien service et bien finalement elle continue de se plaindre, elle continue de voir uniquement le négatif. Donc vous voyez le genre de schéma de pensée qui peut y avoir avec ce genre de personnes. Donc c’est très important de faire preuve de patience, d’éviter de rentrer dans leurs schémas de pensée négatifs et de rester dans une positivité saine avec ces personnes, même si ça prend du temps. Je compte écrire un article spécialement dédié à comment aider les personnes négatives.

 

Pour résumer :

Pour être dans la positivité saine :

– 1. Soyez positif en prenant le négatif compte. Le négatif existe et ça ne sert à rien de l’ignorer. Il faut le prendre en compte pour le faire partir.

– 2. Reconnaissez ce que les autres vivent de négatif. Ne sous-estimez pas ce que les autres vivent. Cela peut vous paraître insignifiant, mais ça ne l’est pas pour eux.

– 3. Utilisez la positivité saine pour les personnes négatives en évitant surtout de rentrer dans leur schéma de penser négatif. Soyez patient et montrez-leur la positivité qui existe autour d’elles.

4 Partages
Partagez4
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez