3 conseils pour enseigner la bienveillance aux enfants

par | Oct 17, 2019 | Parents, Professionnels de l'enfance | 0 commentaires

emplacement fenêtre

Bienvenue sur ComMemories ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute écouter la séance d'auto-hypnose de 30 minutes qui vous apportera calme, détende et sérénité : cliquez ici pour la recevoir gratuitement. 

Si vous êtes parents ou si vous travaillez auprès d’enfants, vous voudrez sans doute recevoir votre accès gratuit au programme 7 conseils pour rassurer les enfants et les aider à mieux gérer leurs émotions " : cliquez ici pour recevoir votre accès gratuitement. 

Merci de votre lecture et à très vite sur ComMemories !

Aujourd’hui, j’avais envie d’écrire un article sur la bienveillance. Parce que même si c’est un sujet avec lequel on se sent plus à l’aise que les autres, certaines personnes peuvent ne pas savoir par où commencer pour expliquer ce que c’est aux enfants et surtout leur montrer comment être bienveillant. Dans l’article d’aujourd’hui, je vais vous expliquer comment vous pouvez parler de bienveillance avec les enfants.

 

1. Laisser d’abord parler les enfants.

Avant que vous ne commenciez à expliquer aux enfants ce qu’est la bienveillance, posez-leur plusieurs questions. Demandez-leur :

  • Est-ce que tu as déjà entendu parler de la bienveillance ?
  • Est-ce que tu sais ce que c’est ?
  • Peux-tu me donner un exemple de bienveillance ?
  • Sais-tu comment être bienveillant ?

Ensuite, laissez les enfants répondre et donnez-leur le temps de parler. Pourquoi je vous dis de faire ça ? Parce que premièrement, ça va vous permettre de savoir si l’enfant sait déjà ce qu’est la bienveillance et deuxièmement, l’enfant va parler avec ses mots ce qui va vous permettre par la suite de reprendre ces mêmes mots si vous devez lui réexpliquer ou éclaircir ses propos.

Que l’enfant sache ou non ce que veut dire la bienveillance, vous allez pouvoir reprendre ses mots. Si l’enfant sait ce que c’est, vous allez pouvoir paraphraser ce qu’il a dit en utilisant son vocabulaire, mais également le vôtre, en faisant tout de même attention à utiliser des mots qu’il va comprendre. Et si l’enfant ne sait pas ce qu’est la bienveillance, il faudra le lui expliquer en vous adaptant à lui, en utilisant ses mots ainsi qu’un vocabulaire qu’il comprend.

 

2. S’adapter aux enfants.

Comme pour toute discussion sur un sujet sérieux, il est très important de vous adapter aux enfants. Chaque enfant aura sa vision de la bienveillance, donnera ses propres exemples et utilisera son propre vocabulaire. Chaque enfant est unique, ce qui veut dire qu’il va falloir que vous fassiez preuve d’une grande flexibilité et que vous vous adaptiez à chaque enfant. Cela vous concerne si vous avez plusieurs enfants ou si vous travaillez dans le milieu de l’enfance et avez la responsabilité de plusieurs enfants.

Mais comment m’adapter aux enfants ? Premièrement, en posant une attention particulière sur le vocabulaire qu’ils utilisent, aux exemples qu’ils donnent, à la méthode d’expression qu’il préfère que ce soit la parole, les gestes, le dessin ou le jeu, etc. Ensuite, ce sera à vous de vous adapter aux enfants et de vous mettre à leur niveau, afin qu’ils puissent comprendre du mieux possible ce que vous allez leur expliquer. Parce que si vous expliquez à un enfant ce que veut dire la bienveillance tout en restant dans votre posture d’adulte, vous allez utiliser un vocabulaire d’adulte que l’enfant pourrait ne pas comprendre. C’est pour cette raison qu’il est indispensable que vous vous adaptiez aux enfants, non seulement au vocabulaire qu’ils utilisent, mais également à leur âge et à leur niveau de compréhension.

 

 

3. Donner l’exemple.

Expliquer aux enfants ce qu’est la bienveillance c’est bien. Donner l’exemple, c’est encore mieux. À chaque fois que vous en avez l’occasion, montrer comment être bienveillant. Il peut s’agir d’être bienveillant envers les autres, envers les animaux, envers soi-même ou envers la nature. Par exemple, si vous allez vous promener à la plage et que vous voyez du plastique dans le sable, ramassez-le et allez le mettre à la poubelle avec votre enfant, pour lui montrer qu’il faut être bienveillant envers la planète. Si le chien ou le chat de la famille fait une bêtise et a renversé ou cassé un verre, certes vous serez en colère, mais cela n’est pas grave. Il s’agit d’un objet du quotidien que l’on peut facilement remplacer. Montrer à votre enfant la bienveillance envers cet animal qui certes a fait une bêtise, mais qui reste tout de même un membre de votre famille. Apprenez-lui à bien le traiter, à bien lui parler, à lui faire des câlins, lui donner à manger, etc.

Il faut aussi garder à l’esprit que la bienveillance commence avec nous et dans la façon dont nous nous traitons. Apprenez à votre enfant à prendre soin de son corps et de son esprit, à manger sain, à boire de l’eau, à faire du sport et à se relaxer quand son esprit est trop brouillé ou qu’il est stressé. Je le rappelle : ce n’est pas parce que les enfants sont petits qu’ils sont à l’abri du stress. Le stress, l’anxiété ou les angoisses peuvent toucher les enfants et il est donc indispensable de leur enseigner dès le plus jeune âge à prendre soin de leur corps, mais aussi de leur esprit, car l’un de va pas sans l’autre. Avant d’enseigner à votre enfant la bienveillance envers les autres, enseignez-lui tout d’abord la bienveillance, la tolérance et le respect envers lui-même, car tant que nous ne sommes pas bienveillants envers nous-mêmes, nous ne pourrons l’être envers les autres. Tout commence avec nous.

 

Pour résumer :

  • Avant d’expliquer ce qu’est la bienveillance aux enfants, posez-leur des questions sur ce sujet et laissez-les répondre. Expliquez-leur ensuite en vous basant sur ce qu’ils vous auront dit et les mots qu’ils auront employés.
  • Chaque enfant est unique et a son propre vocabulaire et moyen d’expression préféré. Adaptez-vous à chaque enfant afin qu’il comprenne du mieux possible.
  • Parler de bienveillance et dire aux enfants ce qu’ils doivent faire c’est bien, mais donner l’exemple c’est mieux. Si vous lisez cet article, c’est que vous êtes le contraire du fameux « fait ce que je dis, pas ce que je fais ». En tant qu’adultes et parents, nous devons donner l’exemple aux enfants. Parler c’est bien. Donner l’exemple et montrer ce qu’il faut faire de juste aux enfants c’est encore mieux.

Je vous invite à rejoindre le programme  « Apaiser et rassurer les enfants (6 – 10 ans) » en cliquant ici.

Dans ce programme, vous découvrirez :

– Comment parler avec les enfants, les apaiser et les rassurer

– Le vocabulaire à utiliser et la posture à adopter

– Comment aider les enfants à mieux gérer leurs peurs, leurs angoisses et leurs émotions négatives

– Comment créer une routine d’apaisement adaptée aux enfants

– Des exercices de respiration, de relaxation et de visualisation

Cliquez ici pour rejoindre le programme.

4 Partages
Partagez4
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez